Willis Earl Beal live pour Canal+

Samedi 26 Octobre 2013

Le mercredi 9 octobre 2013, Willis Earl Beal enregistrait un set live au studio 104 de la Plaine Saint-Denis pour l’émission de Canal+ L’Album de la semaine. L’occasion de découvrir Nobody Knows, son deuxième album.


daniel bardou/CANAL+
daniel bardou/CANAL+
Présenté comme un ancien SDF sorti de la rue grâce à sa musique, Willis Earl Beal est un chanteur soul hors norme. Le voir faire son entrée sur scène vêtu dans une tenue noire qui rappelle celle des catcheurs et vous souhaiter la bienvenue dans l’église de personne (« The Church of Nobody ») a de quoi surprendre. Et ce n’est que le début. Willis Earl Beal propose une performance plus qu’un concert. Masqué d’un loup, il évolue sur scène d’une manière assez singulière. Ses gestes, anormalement lents, vous donnent l’impression qu’il se meut au ralenti, aussi bien lorsqu’il se saisit d’un tabouret pour le lever au-dessus de sa tête que lorsqu’il se roule par terre.

Musicalement, le spectateur se retrouve aussi en territoire inconnu. Hormis sur la chanson soul assez traditionnelle « Coming Through », la musique mêle rock électronique et blues psychédélique et la voix grave, puissante et parfois même inquiétante de Willis Earl Beal se rapproche plus de celle d’un Jim Morrison que d’un Al Green ou d’un James Brown. Une musique sans concession, délivrée par un artiste à l’air halluciné, au jeu de scène assez improbable qui ira jusqu’à se coucher sur son tabouret et à le faire tourner. Willis Earl Beal est-il sain d’esprit se demande-t-on. Et puis arrive la dernière chanson, « The Flow ». Le chanteur tombe le masque et commence un prêche. Son visage est humain, la musique se fait plus mélodique, plus douce et plus chaleureuse. L’émotion pointe.

Au total, Willis Earl Beal a interprété sept chansons : « Everything Unwinds », « Coming Through », « Burning Bridges », « Too Dry to Cry », « White Noise », « Nobody Knows » et « The Flow ».

Le concert sera retransmis en clair sur Canal+, le samedi 2 novembre 2013 à 11h35, dans l’émission L’Album de la semaine.


Bookmark and Share


Boris Plantier