Warren Zevon

Jeudi 21 Février 2008

Né en 1947, cet auteur compositeur interprète multi-instrumentaliste, fils d'immigrés russes installés en Californie, reçut d'abord une formation classique avant de suivre à la fin des années 60 le chemin alors très en vogue du folk rock.


C'est Jackson Browne au milieu des années 70 qui en fit une vedette. Le chanteur alors au sommet de sa carrière produisit les deuxièmes et troisièmes albums de Warren qui seront ses deux plus grands succès : Warren Zevon en 1976 qui contient les chansons « Mohamed's Radio », « Poor, Poor Pitiful Me » et « I'll Sleep When I'm Dead » puis Excitable Boy en 1978 et ses hits « Excitable Boy », « Lawyers, Guns and Money » et bien sûr son succès planétaire « Werewolves of London » ponctué par le fameux cri du loup-garou...

Après ces deux albums mémorables, le succès abandonna définitivement Warren Zevon qui traversa des moments difficiles. Ses différents come-backs eurent beau susciter l'admiration de quelques uns de ses plus prestigieux contemporains (Bob Dylan, Neil Young, The E-Street Band, REM ou encore Clint Eastwood) qui feront de lui un auteur culte, il n'émut pas le grand public.

Il faudra attendre sa lente et douloureuse fin pour que les américains (et peut-être bientôt le reste du monde) se penchent de nouveau sur l’œuvre de Warren. Son album posthume The Wind connaît en effet un grand succès aux USA où il occupe déjà la 12e place des ventes après trois petites semaines de commercialisation. The Wind est un album testament enregistré avec quelques uns des admirateurs de Warren après que celui-ci ait annoncé qu'atteint d'un cancer du poumon il ne vivrait pas plus d'un an. On y retrouve Jackson Browne, Bruce Springsteen, Don Henley, Timothy B. Schmit, Joe Walsh, Tom Petty, Ry Cooder, Billy Bob Thornton, Emmylou Harris ou encore Dwight Yoakam.


Bookmark and Share



© Boris Plantier