Tower of Power au Bataclan

Jeudi 16 Novembre 2006

Tower of Power a ressuscité la grande musique soul américaine, pendant 90 minutes, au Bataclan. Une grande soirée inoubliable qu’il ne fallait pas rater !


Tower of Power au Bataclan
La dernière étape de la tournée européenne de Tower of Power s'est déroulée au Bataclan, à Paris, le samedi 12 novembre 2005. Dans l'assistance, de nombreux trentenaires et plus, tous debout (car les sièges avaient été enlevés pour l'occasion), sont présents malgré le peu de publicité fait pour l'événement.

Pas de première partie ce soir là. Tower of Power arrive directement sur scène. En tout, dix musiciens dont certains jouent avec Tower of Power depuis les débuts du groupe à Oakland (Californie) à la fin des années 60. Dans la section cuivre, l'arme fatale du groupe avec pas moins de cinq musiciens, on retrouve Stephen « Doc » Kupka et son saxophone baryton qui fait vibrer les tripes, Emilio Castillo et Tom Politzer au saxophone ténor, et Adolfo Acosta et Mike Bogart à la trompette et parfois au trombone. Egalement sur scène, Roger Smith aux claviers, David Garibaldi à la batterie, Rocco Prestia à la basse, Jeff Tamelier à la guitare et enfin Larry Braggs au chant.

Le moins que l'on puisse dire est que Tower of Power déménage. Le son délicieusement policé des albums se transforme, sur scène, en furie soul et l'on pense aux concerts qu'ont dû donner les stars du genre à leur grande époque et notamment James Brown. Ce dernier est une source évidente d'inspiration pour Tower of Power qui lui rend hommage avec « Diggin' on James Brown », chanté avec énergie par Emilio Castillo. La playlist est essentiellement composée de titres qui bougent « Soul with a Capital S », « Soul Vaccination », « Knock Yourself Out », le medley « Ain't Nothin' Stoppin' Us Now »/« You Ought to Be Having Fun »/« Don't Change Horses (in the Middle of a Stream) » ou encore le très efficace « What is Hip ». Les amateurs de ballades n'étaient, eux, pas à la fête puisque le groupe ne leur en offert que deux dont la sublime « You're Still A Young Man ».

Tower of Power déménage sur scène et ce n'est pas que grâce à sa musique, Larry Braggs y est pour beaucoup. Le groupe, qui change souvent de chanteur, a trouvé là un showman hors-pair. Bondissant, multipliant les prouesses vocales et sollicitant sans cesse le public, Larry Braggs a mouillé sa chemise au sens figuré comme au sens propre. On peut ajouter que Braggs a aussi contribué à rendre la musique de Tower of Power un peu plus actuelle par son interprétation très R&B.

Au final, ce concert fut un grand moment de musique offert par d'excellents musiciens. Vivement la prochaine tournée !


Bookmark and Share

© Boris Plantier