Tower of Power au Bataclan (Paris)

Jeudi 28 Février 2008

Lundi 25 février 2008, le Bataclan était plein à craquer pour assister à la dernière étape de la tournée européenne de Tower of Power, un évènement important puisqu'il s'agissait du quarantième anniversaire du groupe.


Tower of Power au Bataclan (Paris)
Très rapidement, après une première partie assurée par un DJ dont les choix musicaux n'ont pas convaincu, Tower of Power est entré en scène triomphalement. Si la scénographie n'était pas très impressionnante (un grand rideau artistiquement noué et un habile jeu d'éclairages), c'est qu'avec Tower of Power, le spectacle vient de la musique et des musiciens. Il y a bien sûr la légendaire section cuivres du groupe (cinq musiciens) parmi lesquels les deux leaders, Emilio Castillo et Stephen "Doc" Kupka (alias The Funky Doctor). Alignée sur le devant de la scène, les cinq musiciens impressionnent par leur jeu en groupe mais aussi par leur soli, et lorsqu'ils se lancent dans des chorégraphies excentriques ils provoquent l'enthousiasme de la foule. A leurs cotés, le chanteur Larry Braggs ne se laisse pas faire. Aussi à l'aise dans l'interprétation de funks que dans celle de ballades langoureuses, il impressionne par son charisme, son énergie et son savoir-faire d'entertainer. Il fallait un chanteur de cette trempe pour faire contrepoids à l'omniprésente section cuivre du groupe. Derrière le chanteur et les cuivres, le batteur, le bassiste, le guitariste et le pianiste se font plus discrets mais ils montrent l'étendu de leur talent en se lançant parfois dans de remarquables soli à la manière des musiciens de jazz.

Coté setlist, Tower of Power a privilégié, comme à son habitude, les titres qui bougent, n'hésitant pas parfois à enchaîner les morceaux pour encore plus d'efficacité, mais a tout de même offert au public quelques irrésistibles douceurs. En tout près d'une vingtaine de titres ont été joués parmi lesquels de nombreux classiques du groupe : "We Came To Play", "Knock Yourself Out", "Down To The Night Club", "What Is Hip ?", "You're Still A Young Man", "Get Yo' Feet Back On The Ground", "So Very Hard To Go", "Ain't Nothin' Stoppin' Us Now", "You Ought To Be Havin' Fun", "Diggin' On James Brown", "Only So Much Oil In The Ground", "Soul With A Capital S", "Give Me Your Love", "So I Gotta Groove", "Just Enough And Too Much".

On ressort groggy d'un tel spectacle. Une fois de plus, Tower of Power n'a pas failli à sa réputation. Le groupe a fait preuve d'une rare générosité, mettant toute son âme et ses tripes dans ses interprétations. De même, certains musiciens, Larry Braggs en tête, n'ont pas hésité à aller retrouver le public à la fin du spectacle pour discuter et signer des autographes. Après quarante ans de carrière, Tower of Power est toujours bien là et aurait des leçons à donner à bien des artistes de la scène soul/R&B.


© Boris Plantier