Top 5 Procol Harum

Vendredi 29 Août 2014

Procol Harum est l'un des plus fameux groupes britanniques apparus dans les années 60. Voici ses 5 chansons les plus mémorables.


Le compositeur, pianiste et chanteur Gary Brooker et le parolier Keith Reid se rencontrent dans l’Angleterre du milieu des années 60. Ensemble, ils écrivent un certain nombre de chansons qu’ils proposent, sans succès, à des artistes à la mode.

Ils décident alors de former leur propre groupe et c’est ainsi que naquit Procol Harum en 1967. Procol Harum, c’était le nom étrange que portait le chat d’un de leurs amis.

La pop de Procol Harum, souvent qualifiée de baroque, remporte un succès instantané et Procol Harum devient l’un des fers de lance de la British Invasion et l’un des précurseurs du rock progressif. Voici son Top 5.



TOP 5

« Homburg », deuxième single du groupe, sorti en octobre 1967, est une ballade délicate sur laquelle prédomine un orgue Hammond aux sonorités curieusement baroques. La marque de fabrique de Procol Harum.





TOP 4


On retrouve « Conquistador » sur le premier album de Procol Harum, sorti en septembre 1967. Elle devint l’un des plus grands succès du groupe mais seulement cinq ans plus tard, dans sa version live.




TOP 3

Shine on Brightly, sorti en 1968, est le deuxième album de Procol Harum. On le considère comme l’un des premiers disques de rock progressif en raison d’un morceau expérimental de 17 minutes mais il contient aussi des chansons pop très accrocheuses comme « Quite Rightly So ».




TOP 2

« She Wandered Through the Garden Fence » figure sur le premier album de Procol Harum. Ce n’est certes pas la plus connue de chansons du groupe mais sans doute l’une des plus réussies. Notez comme l’orgue Hammond de Procol Harum fonctionne aussi sur un tempo enlevé.




TOP 1

Premier single, premier et plus grand hit pour Procol Harum avec « A Whiter Shade of Pale », une ballade irrésistible sortie en mai 1967 alors que débutait le légendaire Summer of Love. Sa ligne d’orgue a été composée à partir de deux pièces de musique de Jean-Sébastien Bach.



Bookmark and Share



Boris Plantier