Top 5 Andrew Gold

Mercredi 1 Octobre 2014

Andrew Gold est l’une des figures de proue de la musique west-coast des années 70. Voici cinq de ses chansons les plus inoubliables.


Andrew Gold est né à Burbank en Californie le 2 août 1951.

Il grandit en musique auprès d’un père compositeur de musiques de films et d’une mère chanteuse soprano qui double les actrices dans leurs numéros musicaux.

Multi-instrumentiste et compositeur précoce, il fait ses débuts à Los Angeles à la fin des années 60 et fini par se faire repérer par Linda Ronstadt qui fit de lui l’élément essentiel de son groupe. A partir de 1975, Andrew Gold prend son envol, enregistrant plusieurs albums en solo ou avec les groupes Wax et Bryndle.

Andrew Gold est mort d’une crise cardiaque le 3 juin 2011.



TOP 5

« Where the Heart Is » est une chanson méconnue d’Andrew Gold. On la trouve sur l’album Warm Breezes, sorti en 1999. Ce disque, édité par Toshiba-EMI, a été conçu pour le public japonais à une époque où Andrew Gold n’intéressait plus grand monde.




TOP 4

« Genevieve » est issu de l’album All This and Heaven Too sorti en 1978. Cet album est considéré comme le chef d’œuvre d’Andrew Gold et « Genevieve » est sans doute la chanson d’Andrew Gold la plus diffusée et la plus connue en France. Composer une aussi jolie ballade avec un prénom aussi long et compliqué est un défi que peu de musiciens seraient capables de relever. Andrew Gold l’a fait. Bravo à lui.




TOP 3

« Thank You for Being a Friend » est également extrait de l’album All This and Heaven Too. On y retrouve l’influence des Beach Boys. La chanson n’atteignit que la 25e place des charts américains à sa sortie mais son succès ne se démentit pas avec le temps. Elle connut même un regain de popularité dans les années 80 en devenant le générique du sitcom à succès The Golden Girls.




TOP 2

« Lonely Boy » se trouve sur What’s Wrong with This Picture?, un album datant de 1976. « Lonely Boy », c’est la signature d’Andrew Gold, la chanson qui faisait lever les foules à la fin de ses concerts. « Lonely Boy » fut aussi le plus grand succès américain d’Andrew Gold. Elle atteignit la 7e place des charts.




TOP 1

« Never Let Her Slip Away » se trouve sur l’album All This and Heaven Too. Si la chanson n’obtint qu’un succès modeste aux Etats-Unis avec une petite 67e place, elle connut en revanche un grand succès au Royaume-Uni. Les Britanniques ont su apprécier toute la subtilité de cette belle chanson d’amour ainsi que ses merveilleuses harmonies vocales signées… Freddie Mercury.




Bookmark and Share




Boris Plantier