The Zombies au Trabendo (Paris)

Jeudi 5 Août 2010

Le jeudi 10 juin 2010, Paris revivait les grandes heures de la British Invasion avec la venue du groupe The Zombies au Trabendo. Rod Argent et Colin Blundstone ont interprété leurs plus grands succès, de leurs débuts dans les années 60 à leurs toutes dernières compositions en passant par les hits de leurs carrières solo.


The Zombies au Trabendo (Paris)
Il est anormal et indigne que Paris accueille un groupe légendaire comme les Zombies dans la petite salle du Trabendo. La faute à des médias qui ne jouent pas leur rôle et qui préfèrent le spectaculaire au talent. C'est bien dommage car le public des Zombies n'est pas composé que de fans de la première heure, loin de là. La moitié du public avait vingtaine ou la trentaine, preuve que la musique des Zombies survie très bien à l'épreuve du temps.

Des quatre membres originaux, il ne reste que le chanteur Colin Blundstone, doux et élégant gentleman à la voix délicate et le charismatique compositeur et pianiste Rod Argent, toujours aussi efficace à l'orgue Hammond et capable de s'exprimer dans un français très clair. Accompagnés d'un batteur, d'un bassiste et d'un guitariste, les deux hommes ont régalé leurs fans avec des chansons des 60s tels que « She's Not There », « Tell Her No », « I Love You », « Can't Nobody Love You (Like I Do) », « Mystified » et bien sûr des extraits de leur fameux album Oddessey And Oracle : « A Rose For Emily », « Care of Cell 44 », « This Will Be Our Year », « Beechwood Park », « I Want Her She Wants Me » et « Time Of The Season ». Le groupe a également intégré à sa set list de vieilles chansons encore jamais jouées sur scène : « The Way I Feel Inside » et « Whenever You're Ready ». Le groupe a également interprété trois compositions récentes : « Let It Go », « Any Other Way » et « I Do Believe ».

Enfin, Colin Blundstone et Rod Argent ont également passé en revue quelques uns de leurs succès en solo. Ainsi Colin Blundstone a chanté « I Don't Believe In Miracles », « Andorra », la reprise du hit Motown de Jimmy Ruffin « What Becomes Of The Broken Hearted », et « Old And Wise », une chanson que le chanteur avait interprété sur un disque d'Alan Parsons Project. De son côté, Rod Argent nous a offert les deux compositions les plus mémorables de son groupe Argent : « Put Your Heads Up », un rock hypnotique très efficace en live, et la ballade grandiose « God Gave Rock'n'Roll To You », reprise dans les 90s par le groupe Kiss.

Au total une heure et demie de musique acclamée par un public fervent. Les Zombies tiennent toujours la route et si vous avez l'occasion de les voir, surtout n'hésitez pas.


© Boris Plantier