The Commodores - Nightshift (1985)

Jeudi 18 Avril 2013

♥♥ Avec la chanson « Nightshift » et l‘album du même nom, les Commodores, qui semblaient condamnés à l’anonymat après le départ de Lionel Richie, sont revenus sur le devant de la scène.


The Commodores - Nightshift (1985)
Nightshift est le onzième album studio du groupe Commodores. Le dernier enregistré sous le label Motown. Handicapé par le départ de son compositeur et chanteur vedette Lionel Richie, le groupe a fait appel à J.D. Nicholas, le chanteur du groupe Heatwave, et s’est entouré de musiciens de studio chevronnés : Peter Wolf, John Robinson, Neil Stubenhaus, Jeff Lorber, Paulinho Da Costa, Siedah Garrett, Philip Ingram, Jerry Hey, Gary Grant ou encore Larry Williams.

La chanson « Nightshift » (#3) qui a donné son titre à l’album est le grand succès de ce disque. Le plus grand succès du groupe depuis le départ de Lionel Richie. Cette chanson douce évoque les morts, alors toutes récentes, de Marvin Gaye et de Jackie Wilson. Elle est chantée par le batteur du groupe, Walter Orange. Le reste de l’album est plus anodin malgré le recours à des songwriters de talent (Peter Beckett du groupe Player, Bobby Caldwell, Diane Warren et l’orchestration est une caricature de ce qui faisait dans la funk des années 80 avec un goût prononcé pour les synthés. Néanmoins, le disque est agréable et quelques chansons ne sont pas inintéressantes : les funks « Animal Instinct » (#43) et « Playing this Record Twice », le mid-tempo « Lightin’ Up the Night » et surtout les ballades « Janet » et « The Woman in my Life ».


1 - Animal Instinct
2 - Nightshift
3 - I Keep Running
4 - Lay Back
5 - Slip of the Tongue
6 - Play this Record Twice
7 - Janet
8 - The Woman in my Life
9 - Lightin’ Up the Night


Bookmark and Share



Boris Plantier