Tesla : « Nous nous éloignons de la simplicité »

Vendredi 5 Septembre 2014

Interview. Apparu dans les années 80, le groupe californien Tesla a sorti avant l’été un très bon album rock teinté de blues intitulé Simplicity. A cette occasion, Jeff Keith, le chanteur du groupe, nous a accordé une interview express.


Tesla n’a jamais été un groupe de poseurs même dans les années 80. Était-ce quelque chose que vous vouliez éviter ?

Oui, notre objectif à tous est d’écrire des chansons qui nous viennent du cœur. Nous n’avons jamais prêté trop attention à notre image.

Les paroles de vos chansons étaient toujours plus matures que celles des autres groupes. Pas de « Girls, Girls, Girls »…

Ce qui nous importe c’est d’écrire des chansons sur la vraie vie et dans la vraie vie « filles, filles, filles » ne vous amène que « problème, problème, problème » (rire).

Votre musique semble plus authentique et plus profonde depuis que le groupe s’est reformé. Avez-vous changé votre façon de faire de la musique ?

Oui, désormais nous sommes sobres et nous menons une existence saine. C’est la raison pour laquelle nous abordons notre musique avec un esprit plus clair.

La musique de Tesla est souvent comparée à celle d’Aerosmith. Ce groupe vous a-t-il influencé ?

Aerosmith a eu une énorme influence sur notre musique tout comme Mick Jagger, Bon Scott et tant d’autres groupes qu’il serait impossible de tous les citer.

Votre album s’intitule Simplicity et la simplicité est le thème principal du single « MP3 ».

Je pense vraiment que nous nous éloignons de la simplicité. Nous vivons dans un monde truffé de technologies mais ça ne me fait pas peur. Je n’ai peur de rien !

Comment avez-vous enregistré cet album ?

Les parties rythmiques sont toujours enregistrées live puis, à partir de cette base, nous faisons des overdubs pour compléter tout ça et terminer le disque.

Quel est l’album de Tesla dont vous êtes le plus fier ?

Absolument tous.

Y a-t-il une chance de vous voir en concert en Europe et plus particulièrement en France ?

Oui effectivement. Nous projetons une nouvelle tournée européenne l’an prochain et nous espérons vraiment qu’elle passera par la France. Nous pourrons nous voir à cette occasion.


Bookmark and Share



Boris Plantier