Stephen Stills

Dimanche 9 Novembre 2008

A travers le portrait du Texan Stephen Stills, c'est toute l'histoire du rock californien qui est revisitée avec les légendaires Buffalo Springfield, Crosby, Stills, Nash & Young et Manassas.


Les débuts : Buffalo Springfield

Stephen (Arthur) Stills, est un chanteur, compositeur et guitariste américain, né en 1945 à Dallas (Etats-Unis). Considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de la scène américaine, il dispose également d’une voix au timbre éraillé idéale pour chanter le blues, d’un sens unique de la composition et d’une très grande facilité à passer d’un instrument à l’autre (Jimi Hendrix songeait à l’engager en tant que bassiste !). Voilà une longue carrière et une extraordinaire aventure musicale commencée au début des soixante.

Fils de militaire, Stills voyage beaucoup dans ses très jeunes années (Costa Rica, Canal de Panamá). Il en retire un goût prononcé pour la musique latine et la langue espagnole qu’il utilisera volontiers dans quelques-unes de ses chansons. Mais son intérêt le porte très vite vers le rock et le folk mais également le blues qui va imprégner fortement son jeu de guitare et sa manière de chanter. Son premier groupe lui permet de rencontrer Richie Furay avec qui il fondera le groupe de country rock Buffalo Springfield. Neil Young rejoint Buffalo Springfield lors d’une tournée du groupe au Canada et il en résultera trois albums édités de 1966 à 1968. L’entente est pourtant difficile entre Stephen Stills et Neil Young et amène la dissolution de ce groupe pourtant très prometteur.

Crosby, Stills and Nash : Un trio de choc

De retour en Californie en 1968, Stills va rencontrer deux musiciens (David Crosby et Graham Nash) qui le suivront jusqu’à aujourd’hui et demeureront ses fidèles partenaires. Graham Nash en tournée avec son groupe britannique The Hollies et David Crosby qui venait de se séparer des Byrds trouvent en Stills le parfait complément à leur musique et un excellent vocaliste. Tout juste formé, le trio se présente au Festival de Woodstock et devient le groupe mythique des années 1960-1970. Stills apporte au trio tout son talent de guitariste et son extraordinaire ouverture musicale. CSN signe avec la maison de disques Atlantic et leur premier disque, paru en 1969, est un succès immédiat. Un seul musicien supplémentaire a rejoint le groupe pour l’enregistrement de l’album, Il s’agit de Dallas Taylor (batterie) qui accompagnera le groupe de nombreuses fois en tournée.

Crosby, Stills, Nash & Young : Un quatuor de rêve

Stills contacte alors Neil Young pour rejoindre le groupe de suite après la sortie du premier album. Neil Young, réconcilié avec Stills, souhaite malgré tout préserver sa carrière solo avec son propre groupe Crazy Horse. Le premier album de CSN & Y avec Neil Young Déjà Vu) sort en 1970 et obtient un énorme retentissement en Amérique du Nord mais aussi en Europe. Parmi les chansons les plus connues, on citera « Woodstock » de Joni Mitchell. L'année suivante, le groupe enregistre un double album d'anthologie 4 Way Street à partir de trois concerts réalisés en juin et juillet 1970 à Chicago, au Fillmore West de San Francisco et au Forum de Los Angeles. Après le succès des deux premiers albums de CSN & Y, Stephen Stills et ses compères éprouvent le besoin de réaliser des albums en solo.

Stephen Stills en solo

Le premier album de Stephen, Stephen Stills, diffusé en 1970, est une réussite. Ce disque dédié à son ami Jimi Hendrix (décédé la même année) a bénéficié de l'aide d'Eric Clapton, Ringo Starr, et bien sûr David Crosby et Graham Nash.

En 1972 il fonde le groupe Manassas en compagnie de l'excellent Chris Hillman (ex Byrds), Dallas Taylor (qui jouait aussi avec CSN & Y) et cinq autres membres. Le résultat de leur collaboration fut un excellent double disque intitulé Manassasqui comprenait tous les styles musicaux que Stills appréciait. Ils opèrent un mélange très réussi de blues, country-rock et folk en y ajoutant des percussions et des rythmes latins. Il s'agit d'un album majeur de la musique contemporaine américaine. Malgré le mélange de styles musicaux, il y a une profonde unité de style et d'interprétation.

De son côté, Neil Young enregistre son album de légende Harvest avec son groupe. Compte tenu du succès de Stephen Stills et surtout de Neil Young avec leurs propres groupes, la reformation de CSN & Y est improbable même s'il leur arrive de collaborer aux albums des uns et des autres. Une première tentative de reformation en 1973 se solde pas un échec. CSN & Y se reforme l'année suivante pour une tournée avec de nouveaux morceaux prévus pour un album qui ne voit jamais le jour tellement les tensions à l'intérieur du groupe étaient grandes.

Stills traverse alors une période difficile, et c'est Neil Young qui vient le relancer en lui proposant d'enregistrer à nouveau avec lui. En 1976, ils enregistrent Long May You Run, album aux compositions inégales, celles de Young restant au dessus du lot, et partent en tournée avec le « Stills-Young Band ». Cette tournée accentue encore les tensions entre Stills et Young.

La reformation

Crosby, Stills et Nash se reforme pourtant en 1977 pour réaliser l'excellent CSN puis Daylight Again en 1982. CSNY se retrouve au complet en 1988, Neil Young rejoignant le groupe pour aider son ami David Crosby, bien mal en point. La contribution de Young s'arrêta là. CSN enregistre encore en 1990 et en 1994 Live It Up et After the Storm. En 1999, CSNY réalise un nouvel album Looking Forward avec la maison de disques de Young, Reprise Records, et partent en tournée en 2000 et 2002. Les quatre musiciens sont à nouveau réunis en 2006 et Neil Young réalise un film sur le groupe CSNY déjà vu qui sortira sur les écrans à l'été 2008 aux USA, en Angleterre et en Allemagne.

En octobre 2008, Stills démarre seul une tournée européenne qui le conduit le 5 octobre à l'Olympia de Paris, seule date française. La tournée se poursuit en Belgique, en Italie, en Angleterre et à Dublin.
Son dernier album Man alive arrive 14 ans après Stills Alone. Neil Young y fait de brèves apparitions. Graham Nash, quant à lui, vient en soutien vocal sur quelques morceaux. On note aussi la participation de Herbie Hancock, Russ Kunkell,et Joe Lala.

L'histoire ne finit pas…

Très récemment, Crosby, Stills and Nash vient d'annoncer les premiers détails d'un futur disque. Ce sera un album de reprises, aucune chanson du trio ne sera donc au programme. Crosby, Stills and Nash vont donc se concentrer sur des chansons qu'ils ont aimées, qui les ont influencés, des chansons qu'ils auraient voulu écrire.
Pour préparer l'album, ils ont constitué une longue liste de chansons. Cette liste a finalement été ramenée à vingt. Ils entreront en studio au début de l'année prochaine et l'album est prévu pour la seconde moitié de 2009 chez Columbia.
Enfin, Stephen Stills a eu l'excellente idée de rééditer les vieilles bandes enregistrées en studio Just Roll Tapes en 1968 et qui viennent d'être éditées en CD pour prendre conscience du talent et de l'envergure de Stephen Stills, seul avec sa guitare et sa voix.


Bookmark and Share


© Jean-Marc Lavaur