Sir Joe Quarterman à la Bellevilloise (Paris)

Samedi 10 Avril 2010

C'est dans la petite salle de la Bellevilloise que Sir Joe Quarterman a donné rendez-vous à son public parisien, le mercredi 31 mars 2010, pour son premier concert en France.


Sir Joe Quarterman à la Bellevilloise (Paris)
Cet ancien outsider de la scène soul américaine s'était fait remarqué dans les clubs de Washington DC au début des années 70. Il avait alors signé un hit R&B avec le funky « (I Got) So Much Trouble In My Mind ». Plus de trois décennies plus tard le revoilà sur scène accompagné pour sa tournée européenne par le jeune et très efficace groupe anglais Speedometer, six musiciens blancs (piano, batterie, guitare, basse, trompette, saxophone) nostalgiques de la R&B d'antan.

C'est justement Speedometer qui lance la soirée en attaquant trois bons instrumentaux dansants façon blaxploitation dominés par les cuivres. Un prélude idéal pour l'entrée en scène de Sir Joe Quarterman. Encore fringuant, vêtu d'un costume blanc, le chanteur soul interprète un premier set de cinq chansons parmi lesquelles on reconnaît « This Girl Of Mine (She's Good To Me) », le slow « I'm Trying Love Again » et l'accrocheur « Get Down Baby ». Sir Joe Quarterman, dont la voix ne semble pas avoir changé, chante avec une certaine nonchalance et souffle parfois dans sa trompette ou se laisse aller à esquisser quelques pas de danse qui font réagir un public enthousiaste et remuant. Et lorsque le chanteur quitte la scène, il n'y a pas de temps mort, Speedometer attaquant un nouvel instrumental dominé, cette fois, par le clavier, façon Booker T & the MGs. Sir Joe Quarterman revient sur scène avec un look plus décontracté (blouson, casquette, lunettes noires) pour un second set de cinq morceaux. Dans l'ordre : « The Way They Do My Life », « Give Me Back My Freedom », « Find Yourself », « Trouble With Trouble » et « (I Got) So Much Trouble In My Mind », son grand classique sur lequel le public, hélas trop peu nombreux, danse plus que jamais.

Le concert se termine sur deux rappels successifs. Pour le premier Sir Joe Quarterman chante « I'm Gonna Get You » alors que pour le second il interprète pour la deuxième fois de la soirée le décidément très séduisant « Get Down Baby ». Généreux sur scène le chanteur sollicite son public et répond à ses sollicitation, n'hésitant pas à signer un vinyle sur scène pendant qu'il chante. C'est certain, Sir Joe Quarterman a su convaincre le public parisien et nul doute qu'à son prochain passage le cercle de fidèles se sera agrandi.


© Boris Plantier