Seasick Steve live pour Canal+

Jeudi 26 Février 2009

Le lundi 16 février 2009 au studio 104 de la Plaine Saint-Denis, Seasick Steve est venu présenter son album I Started Out With Nothin’ And I Still Got Most Of It Left en enregistrant un set live pour les émissions de Canal+ L’Album de la semaine et Le Live de la semaine.


Seasick Steve live pour Canal+
Seasick Steve, vieux bluesman blanc à la longue barbe blanche, entre en scène, coiffé d'une casquette verte et vêtu d'une salopette en jean et d'une chemise à carreaux d'homme des bois qu'il ne tarde pas à enlever, dévoilant un débardeur blanc un peu large et de gros bras tatoués. On a l'impression d'avoir vu ce sympathique gaillard dans un film américain dans le rôle d'un vieux routier qui mangeait des pancakes au comptoir d'un café déglingué sur la route 66. Assis sur une chaise, Seasick Steve chante des chansons simples d'une voix grave et profonde, en s'accompagnant à la guitare électrique ou acoustique selon les morceaux. Seul un batteur l'accompagne, un vieux hippie aux cheveux longs et à l'air un peu nonchalant, comme s'il avait fumé quelques joints avant d'entrer en scène.

Le tandem régale un public, debout du premier au dernier morceaux, avec un blues électrique basique mais très groovy, un son qui semble venu du Bayou et qui rappelle le légendaire Creedence Clearwater Revival. Cela déménage bien sur des titres comme « Thunderbird », le premier morceau du set, ou sur « Dog House Boogie » (un extrait de l'album Dog House Music), un morceau sur lequel Seasick Steve raconte sa jeunesse, son père qui le battait, sa fugue, sa découverte de la guitare, un morceau qui s'achève sur un rythme furieux et qui clôt de la plus belle des manières le concert.

Mais c'est généralement assez paisible à l'image de « St. Louis Slim », « Chiggers » une chanson sur d'antipathiques parasites, « Just Like A King », « One True », une chanson très réussie sur son chien disparu, « Started out with Nothin' », ou l'enlevé « Prospect Lane ».

Mais le moment fort du concert est la belle ballade « Walkin' Man ». Pour interpréter cette chanson, Seasick Steve vient chercher dans le public une jolie jeune fille et la fait asseoir à ses côtés pour lui chanter, les yeux dans les yeux, cette déclaration d'amour écrite avec des mots simples. La déclaration sincère d'un homme pudique et un peu bourru.

- L'Album de la semaine : diffusion en clair sur Canal+ du 23 au 27 février à 18h10.

- Le Live de la semaine : diffusion sur Canal+ Décalé, le vendredi 6 mars à 22h10 et le samedi 7 mars à 12h35.



© Boris Plantier