Player

Dimanche 11 Février 2007

Groupe West-Coast au son d’une rare pureté, Player a connu un succès mondial instantané avec son premier single « Baby Come Back » avant de disparaître peu à peu. Dommage car derrière ce titre phare se cachent beaucoup d’autres chansons tout aussi merveilleuses.


Formé à Los Angeles en 1977, Player est composé du chanteur et guitariste anglais Peter Beckett (The Thoughts, World of Oz, Paladin, Friends, Skyband) et des américains J.C. Crowley (chant, guitare), Ronn Moss (basse), John Friesen (batterie) et Wayne Cooke (claviers).

Ces musiciens expérimentés ont réussi d'entrée l'alchimie parfaite et le succès sera instantané et phénoménal. Leur premier single « Baby Come Back » fait le tour du monde et reste classé 32 semaines, dont trois à la première place, au Billboard. L'album qui sort dans la foulée, Player (1977) est une réussite artistique et commerciale. On y retrouve d'autres superbes ballades comme le hit « Tryin' To Write A Hit Song » (#10) et l'excellent « This Time I'm In It For Love » ou le plus rock « Every Which Way » et son accompagnement au synthé délicieusement démodé. Cette année-là, Player montre son savoir-faire sur scène en première partie de Gino Vanelli puis de Boz Scaggs.

Après cette année fabuleuse, Player confirme avec l'album Danger Zone (1978). Le son est légèrement plus agressif et les mélodies et les arrangements toujours aussi subtils. Les singles « Prisonner Of Your Love » (#27) et « Silver Lining » (#62) sont de pures réussites tout comme d'autres chansons de cet album « I Just Wanna Be With You », « I've Been Thinking » et « Let Me Down Easy ». Player continue de tourner mais cette fois en première partie de plus gros calibres : Eric Clapton, Heart, Kenny Loggins. Hélas le groupe perd le chanteur-compositeur J.C. Crowley parti se lancer dans une carrière country en solo. Un coup dur pour le groupe.

Peter Beckett devient l'unique chanteur-compositeur du groupe et offre à Player Room With A View (1980) un très bon album, porté par le hit « It's For You » (#46), les ballades « Givin' It All » et « Who Do You Think You Are », « Bad News Travel Fast », et le très bon rock « Upside Down Again » qui prouve que Player ne sait pas faire que du soft rock. Si le son et les compositions de Player sont toujours aussi impeccables force est de constater que le groupe ne parvient pas à renouveler le succès du premier album. Ronn Moss décide alors de partir à son tour pour poursuivre une carrière d'acteur à succès (il est au générique du soap-opéra « Amour, Gloire et Beauté » depuis 1987).

Pour le quatrième album du groupe, Spies Of Life (1982), Peter Beckett collabore avec Dennis Lambert et enrôle Miles Joseph (guitare, chant) et Rusty Buchannan (bass). On y retrouve le hit « If Looks Could Kill » (#48) ainsi que « I'd Rather Be Gone » et « It Only Hurts When I Breathe ». L'aventure Player prend fin après ce disque. Peter Beckett travaille en solo (l'album Beckett, compose et accompagne d'autres artistes et forme ou rejoint d'autres groupes (Think Out Loud, Little River Band.

Peter Beckett et Ronn Moss se retrouvent et décident de reformer Player pour un cinquième album Lost In Reality (1996) et son single « Footprints In The Sand » qui sortent dans l'indifférence générale. Depuis Player se reforme de temps à autre le temps d'une tournée avec Peter Beckett et Ronn Moss comme seuls membres du Player première mouture. Le groupe tente un come back encore une fois très discret avec Too Many Reasons en 2013.


Bookmark and Share



© Boris Plantier