Nicole Willis au New Morning (Paris)

Dimanche 31 Juillet 2011

Vendredi 29 juillet 2011, Nicole Willis & the Soul Investigators ont joué au New Morning à Paris un show qui comprenait la quasi-intégralité de leur dernier disque ainsi que des chansons de leur prochain album.


Nicole Willis au New Morning (Paris)
Le concert commence par deux instrumentaux des Soul Investigators, le groupe de musiciens finlandais qui accompagne Nicole Willis. Le son très 60s des compositions renforcé par l’emploi de l’orgue Hammond évoque parfois la musique de Booker T. & the MGs mais les Soul Investigators déçoivent un peu. Il leur manque ce je-ne-sais-quoi que les soul men américains ont en eux, une certaine sensualité dans le jeu peut-être. On écoute donc une soul blanche qui semble parfois jouée par un groupe pop/rock avec un son très moyen et des basses qui saturent. Ce n’était pas le cas sur le disque mais sur scène, les Soul Investigators ne peuvent rivaliser avec les excellents musiciens du label Daptone.

Après ces deux instrumentaux, Nicole Willis entre en scène. Sa robe d’été très colorée révèle le ventre rond d’une femme enceinte d’au moins six mois. La chanteuse attaque avec « You Better Change » avant de se lancer dans « If This Ain’t Love », l’un des meilleurs morceaux de l’album Keep Reachin’ Up sur lequel Nicole Willis & the Soul Investigators avaient recréé à la perfection le son Motown. Le public apprécie la voix puissante de Nicole Willis mais aussi le jeu énergique du claviériste et de bons solos de la petite blonde au sax tenor. Le groupe joue quelques uns de ses nouveaux morceaux (« I’ll Just Sit and Daydream », « Tell Me When (We Can Start Our love Thing Once Again) », « It’s All Because of You ») et Nicole Willis doit parfois jeter un coup d’œil sur ses anti-sèches déposées par terre sur la scène. On sent la chanteuse à la peine physiquement et sans doute est-ce la raison pour laquelle le show a été entrecoupé d'une d’entracte d'une vingtaine de minutes. Nicole Willis a tout de même régalé le public de ses plus belles chansons (« My Four Leaf Glover », « Feeling Free », « No One’s Gonna Love You », « « Holdin’ On », « Perfect Kind of Love » ou encore « Keep Reachin’ Up » en rappel) et lorsqu’elle quitte soudainement la scène entre deux chansons, les Soul Investigators meublent avec leurs instrumentaux.


Bookmark and Share


Boris Plantier