Neal Schon - The Calling (2012)

Lundi 29 Octobre 2012

♥ Cet album de rock instrumental de Neal Schon, guitariste de Journey et de Bad English, est plaisant et mélodique. Et bonne surprise, Jan Hammer y fait deux apparitions.


Neal Schon - The Calling (2012)
The Calling est un album entièrement instrumental. L’instrument dominant est bien évident la guitare électrique. Neal Schon, qui œuvre habituellement au sein du groupe Journey, peut ainsi donner libre cours à son inspiration. Le résultat est très satisfaisant. La priorité du guitariste n’est pas d’afficher sa dextérité mais plutôt de créer des ambiances, des univers sonores sans perdre de vue la mélodie. L’ensemble est très rock mais Neal Schon flirte un peu avec le jazz sur certains morceaux (« Carnival jazz », « Fifty Six ») sur lesquels le piano fait irruption. Les deux morceaux les plus marquants sont les down tempo « Six String Waltz » et « True Emotion » sur lesquels Schon fait gémir sa guitare.

Pour soutenir Neal Schon qui assure toutes les parties de guitare et de basse, on retrouve Steve Smith, qui fut le batteur de Journey, et le pianiste Igor Len. A ces deux musiciens vient s’ajouter Jan Hammer pour deux apparitions remarquées aux synthétiseur Moog sur « Fifty Six » et « Tumbleweeds ».



1 - The Calling
2 - Carnival Jazz
3 - Six String Waltz
4 - Irish Field
5 - Back Smash
6 - Fifty Six
7 - True Emotion
8 - Tumbleweeds
9 - Primal Surge
10 - Blue Rainbow Sky
11 - Transonic Funk
12 - Song of the Wind II


Bookmark and Share



Boris Plantier