Nathan East

Jeudi 30 Avril 2009

Dans le petit monde de l'industrie musicale américaine, Nathan East est reconnu comme l'un des meilleurs bassistes de studio. Il a aussi fait ses preuves sur scène aux côtés des plus grands.


Né le 8 décembre 1955 à Philadelphie, Nathan East grandit à San Diego en Californie. Il apprend d’abord le violoncelle puis, séduit par le son de la basse lors d’un concert donné par le groupe de son grand-frère, il commence la guitare basse à l’âge de 14 ans et s’exerce sur des morceaux de jazz. En 1972, son groupe attire l’attention de Barry White qui les intègre tous dans son Love Unlimited Orchestra. Cela n’empêche pas Nathan East de poursuivre ses études et d’obtenir son diplôme de musique à l’université de Californie. En 1978, il quitte San Diego pour poursuivre sa carrière à Los Angeles. Il y devient musicien de session, travaillant pour de nombreux artistes parmi lesquels Lionel Richie, Kenny Loggins et Al Jarreau qui font régulièrement appel à lui en studio mais aussi sur scène.

En 1985, il compose le hit « Easy Lover » avec Philip Bailey. La chanson, enregistrée par Bailey en duo avec Phil Collins, connaît un succès mondial. Il poursuit sa carrière de sideman aux côtés d’Eric Clapton et de Phil Collins et multiplie les sessions en studio pour des artistes tels que Quincy Jones, Michael Jackson, Whitney Houston, Kenny Loggins, Madonna ou encore Anita Baker.

En 1990, il forme le groupe de jazz-rock Fourplay avec Bob James aux claviers, Harvey Mason à la batterie et Lee Ritenour (remplacé par Larry Carlton en 1996) à la guitare. Le grand succès rencontré par ce groupe ne l'empêche pas de continuer à accompagner d'autres artistes en studio ou sur scène. On le retrouve ainsi aux côtés de Babyface, Sting, Justin Timberlake, Mary G. Blige, TLC, Usher, Michael McDonald ou Stevie Wonder.

Nathan East travaille dans son studio, au 22e étage de l'Universal Tower, avec vue sur North Hollywood, Burbank et la Ventura Freeway (*). Désormais sédentarisé, il a diversifié ses activités jouant pour des BO de films et de feuilletons hollywoodiens et enregistrant The Business of Bass, un cours de bass sur DVD qu'il commercialise. Lorsqu'on lui demande son secret, il confie que le groove est l'élément le plus important de la musique, beaucoup plus que le tempo, et que le groove doit venir du coeur et non de la tête (**).

(*) Mix, mai 2006.
(**) Bass Player, juillet 2004.


Bookmark and Share


© Boris Plantier