Mr. Big au Bataclan (Paris)

Samedi 24 Septembre 2011

De retour dans sa formation d’origine depuis 2009, Mr. Big a entamé une tournée mondiale suite à la sortie de son nouvel album intitulé What if. Le groupe, connu du grand public pour sa chanson « To Be with You », ballade acoustique entraînante qui sonne très Beatles, excelle sur scène comme il l’a une nouvelle fois démontré le mardi 20 septembre 2011 sur la scène du Bataclan.


Mr. Big au Bataclan (Paris)
Pas d’effet spéciaux ou de décors ce soir là sur la scène du Bataclan. La scénographie était minimaliste mais Mr. Big a offert au public parisien un pur moment de rock‘n‘roll. Un rock musclé joué par quatre prodiges et c’est de là qu‘est venu le spectacle, de la musique. Un concert de musiciens, avec un son puissant, des riffs de guitare ravageurs et des refrains mélodiques qui s’envolent. Mr. Big a fait la part belle à son dernier album, le très réussi What If, en en jouant six extraits (« Undertow », « American Beauty », « Once Upon a Time », « Still Ain’t Enough for Me », « Around the World » et « As Far as I Can See ») mais il a aussi joué ses classiques (« Alive and Kickin’ », « Green-Tinted Sixties Mind », « Take Cover », « Just Take My Heart », « Price You Gotta Pay », « Addicted to That Rush », « Colorado Bulldog », « To Be with You » ou encore « Shy Boy » que Billy Sheehan avait écrit pour David Lee Roth). Il faut ajouter un solo de Paul Gilbert qui a prouvé qu’il était capable de tenir une salle en haleine seul à la guitare et un solo de basse très mélodique de Billy Sheehan qui a montré qu’il savait tout faire avec son instrument. Ces deux là ont passé la soirée à faire dialoguer leurs instruments pour le plus grand plaisir du public.

Au milieu de ce déluge instrumental provoqué par les riffs violents et les soli maîtrisés du guitariste Paul Gilbert, qui semble jouer avec une facilité déconcertante avec ses doigts comme avec ses dents, et les lignes de basse très mélodiques de Billy Sheehan, sont apparues quelques belles harmonies vocales comme la magnifique intro a cappella de « It’s for You ». Quelques moments plus bluesy aussi comme sur « A Little To Loose » chanté en duo par la belle voix cassée d’Eric Martin et la grosse voix de Billy Sheehan. Et surtout beaucoup d’humour dans le jeu de scène des musiciens car malgré leur talent indéniable ces quatre là ne ce prennent pas au sérieux se livrant notamment à des échanges d’instruments sur une reprise de « Smoke on the Water » durant le rappel. Paul Gilbert laisse sa guitare au chanteur Eric Martin pour s’installer à la batterie alors que le batteur Pat Torpey prend la basse de Billy Sheehan qui se retrouve au chant. Et à mi-chanson, re-belote. Paul Gilbert reste à la batterie mais Billy Sheehan prend la guitare et Eric Martin la basse, laissant les vocaux à Pat Torpey. Un exercice surprenant qui prouve une fois de plus toute la dextérité de ces musiciens multi-instrumentistes.


Bookmark and Share

Concerts Base Productions

Boris Plantier