Matt Bianco - Indigo (1988)

Lundi 21 Juillet 2014

♥♥ Indigo est une demi-satisfaction. Matt Bianco prend avec cet album une orientation plus dance et perd un peu de l’authenticité de ses débuts. De bons moments malgré tout.


Matt Bianco - Indigo (1988)
Fort de deux premiers albums à succès, le duo britannique Matt Bianco a tenté de se lancer à la conquête du marché américain avec ce troisième album intitulé Indigo. Pour se faire, le groupe a fait appel au producteur Emilio Estefan, responsable du succès de Gloria Estefan & the Miami Sound Machine mais Emilio Estefan n’a produit que le premier single « Don’t Blame It In on That Girl » ainsi que les deux remix en toute fin d’album. Rythmes latinos, cuivres, « Don’t Blame It on that Girl » tient ses promesses sans être renversant. Un bon single entrainant, enregistré avec l’équipe d’Emilio Estefan. On remarque ainsi, dans les cœurs, Jon Secada.

Finalement, les morceaux les plus réussis d’Indigo sont plutôt des morceaux qui rappellent le Matt Bianco des débuts, des chansons jazzy aux sonorités exotiques comme les ballades « Say It’s not Too Late » et « Hanging On » ou les plus dansants « Good Times » et « Jack of Club » avec son rythme construit sur des applaudissements façon gospel. Mais curieusement, le grand succès de cet album est venu du quasi-instrumental « Wap Bam Boogie », un morceau dance qui fit un malheur en boite.


1- Don’t Blame It on that Girl
2 - Nervous
3 - Slide
4 - Say It’s not Too Late
5 - Wap Bam Boogie
6 - Good Times
7 - R&B
8 - Hanging On
9 - Jack of Clubs
10 - Indigo
11 - Don’t Blame It on That Girl (12’’ Mix)
12 - Good Times (Miami Mix)


Bookmark and Share



Boris Plantier