Martha High à la Bellevilloise (Paris)

Samedi 31 Mars 2012

Le samedi 31 mars, à la Bellevilloise, la chanteuse Martha High accompagnée des Shaolin Temple Defenders ont donné le dernier show de leur tournée hommage aux deux labels américains Stax et Motown.


Martha High à la Bellevilloise (Paris)
La chanteuse noire américaine Martha High a un CV impressionnant. Elle a accompagné James Brown de 1964 à 1995, avant de rejoindre le groupe du saxophoniste Maceo Parker. Parallèlement à cela, elle mène quelques projets solo tels que cette tournée qui faisait revivre l’age d’or de la musique soul.

Vêtue d’une longue robe noire, les cheveux courts et blonds platine, Martha High a une belle voix grave et puissante qui rappelle parfois celle d’Aretha Franklin. La chanteuse a repris ce soir-là des chansons de la Stax et de la Motown. Certaines sont des hits légendaires (« Ain’t no Mountain High Enough », « Respect Yourself », « Dancing in the Streets »), d’autres sont un peu moins connues (« B-A-B-Y », « Soul Girl », « Mr. Big Stuff », « My Guy »). « Woman to Woman » était peut-être la moins célèbres des chansons de la setlist mais Martha High a réussi à en faire le clou de la soirée grâce à une intro particulièrement réussie dans laquelle elle raconte une histoire avant de commencer à chanter.

Pour soutenir Martha High, le groupe de soul/funk français Shaolin Temple Defenders, originaire de Bordeaux. Composé d’un chanteur, d’une chanteuse et de six musiciens (guitare, basse, claviers, batterie, trompette, saxophone), les Shaolin Temple Defenders ont contribué pour beaucoup au succès de ce concert et ont interprété quelques chansons seuls : « Funky Chicken », « My Girl » et surtout le psychédélique « I Can’t Get Next to You » sur lequel ils se sont montrés particulièrement inspirés.


Bookmark and Share

Boris Plantier