Lauren Housley : « J’adore le son des disques des années 60 »

Mercredi 19 Février 2014

Interview. Lauren Housley est une artiste soul qui nous vient de Manchester. Après avoir sorti son premier EP « One Step Closer » puis le single de noël « Christmas is Coming », elle arrive en France pour une mini tournée qui passera par Lyon (le 19 février à L'Avenue 45, le 20 Février au Blogg) et Paris (le 26 février à L'Orphée Club et les 27 et 28 février au MizMiz Café).


Vous avez une voix magnifique. Depuis quand chantez-vous ?

C’est très gentil à vous de dire ça, merci ! Je chante pour mon plaisir depuis l’enfance mais cela fait sept ans environ que j’ai commencé à chanter devant un public, en participant à des soirées musicales ouvertes aux amateurs et à des Jam sessions.

Vous écrivez aussi vos chansons. Quels sont les sujets qui vous inspirent ?

Oui, j’écris mes chansons moi-même. Je suis inspirée par différents thèmes… l’amour, la colère, la perte, le changement, la solitude, le bonheur. Et j’ai approfondi certains thèmes avec le compositeur avec lequel je travaille : quitter sa maison, se rendre compte qu’une relation touche à sa fin, vieillir, la force de la nature et bien d’autres sujets encore.

La soul music est née aux États-Unis mais elle est très vivante en Grande-Bretagne depuis de nombreuses années. Quelles sont vos influences musicales ?

J’ai été influencée par des artistes comme Michael Jackson, Otis Redding, Gladys Knight, les Beatles, Carole King, Joni Mitchell, Stevie Wonder et beaucoup d’autres encore. Ces artistes ont eu une influence sur ma façon d’écrire des chansons, de les interpréter. Sur ma technique vocale aussi.

Votre EP, One Step Closer semble très spontané. Pouvez-vous me raconter sa conception et son enregistrement ?

One Step Closer est le premier projet de musique originale que j’ai conçu et réalisé avec Thomas Dibb, qui compose et collabore avec moi. Je savais que je voulais écrire des morceaux soul, sincères, et les enregistrer pour qu’ils sonnent comme des enregistrements de Stax ou de Motown. Et je me suis dit que la meilleure façon d’écrire, d’enregistrer, de mixer et de sortir One Step Closer dans un si court laps de temps était de bien s’organiser. Nous avons loué du matériel vintage tel qu’un Fender Rhodes et une batterie Ludwig afin de donner aux morceaux un son vraiment authentique. J’avais une idée précise de ce que je voulais faire et, avec beaucoup de travail, j'y suis arrivée.

L’orchestration de votre dernier single "Christmas Is Coming" sonne très 60s. C’est un univers musical qui vous inspire vraiment ?

Oui. Énormément. J’adore le son des disques des années 60. Tout semble si vivant sur ces disques. Les arrangements et la production de ce morceau ont été faits en reproduisant le « Wall of Sound » de Phil Spector.

J’imagine que la prochaine étape est votre premier album. Quand pensez-vous qu’il sera prêt ?

J’adorerais enregistrer un album ! Je sais que j’ai une année bien remplie qui m’attend, ce qui est très excitant. Mais si tout se passe bien, j’espère commencer l’enregistrement de mon premier album durant l’été. A suivre.

Vous allez donner une série de concerts en France. Pouvez-vous m'en dire plus sur ces concerts et la setlist ?

Je suis très excitée à l’idée de venir jouer en France. On m’a dit que vous adoriez la musique live là-bas et surtout la musique soul. Ce sera la première fois que je viens en France pour jouer en public. Cette fois, je jouerai à Lyon et à Paris. Ma setlist inclura des chansons que j’ai déjà sorties ainsi que de toutes nouvelles chansons. Je suis très excitée à l’idée de jouer les nouveaux morceaux. Attendez-vous aussi à entendre des reprises de quelques-unes de mes chansons préférées !


Bookmark and Share



Boris Plantier