Larry Carlton

Samedi 11 Décembre 2010

En activité depuis la fin des années 60, Larry Carlton a acquis une solide réputation de musicien de session. Il est également un guitariste de jazz fusion renommé en solo ou avec les groupes The Crusaders et Fourplay.


Larry Carlton grandit en Californie du Sud. Il reçoit sa première guitare à six ans et découvre le jazz puis le blues alors qu'il est au collège. Il cite parmi ses premières influences les guitaristes Joe Pass, Barney Kessel, Wes Montgomery, B.B. King et le saxophoniste John Coltrane.

Larry Carlton enregistre son premier album solo en 1968 intitulé With A Little Help From My Friends. A cette même époque il débute sa carrière de musicien de session, enregistrant des jingles publicitaires mais aussi des morceaux de guitare pour la radio ainsi que pour une émission de télévision pour enfants.

Au début des années 70, sa carrière décolle avec le succès de son groupe de jazz fusion The Crusaders. Toute l'industrie musicale découvre son jeu de guitare avec l'album Crusaders One (1971). Il enchaîne alors les albums solo et les albums des Crusaders tout en multipliant les sessions d'enregistrement pour d'autres artistes : Joni Mitchell, Quincy Jones, Michael Jackson, John Lennon, Dolly Parton, Barbra Streisand, Steely Dan, Billy Joel… Il participe également à l'enregistrement de bandes son pour le cinéma et la télévision. Ce qui peut ressembler à un job routinier pour certains musiciens plaît beaucoup à Larry Carlton. Mais s'il aborde tous les genres musicaux, il se considère avant tout comme un guitariste de jazz (**).

La carrière solo de Larry Carlton démarre réellement en 1977 lorsqu'il quitte the Crusaders et signe un contrat avec Warner Records débouchant sur six albums enregistrés entre 1978 et 1984. Puis en 1985, il poursuit sa carrière solo chez MCA en enregistrant des albums plus jazzy, parfois acoustiques, qui connaissent un très grand succès. Son jeu léger et subtil séduit le grand public mais aussi les connaisseurs les plus exigeants. Et si Larry Carlton est un compositeur au talent reconnu (il a co-signé les thèmes des séries TV Hill Street Blues et Madame est servie dans les années 80), il avoue préférer jouer de la guitare que composer (*).

En 1989, Larry Carlton manque de perdre la vie, blessé d'une balle de Magnum 357 en pleine gorge alors qu'il travaille chez lui, dans son studio d'enregistrement. Le criminel n'a jamais été retrouvé. Il faudra à Larry Carlton un an pour s'en remettre (*). Après cette expérience, il prend conscience de sa propre mortalité et sa foi en Dieu en sort grandie. Il fonde aussi l'association Helping Innocent People (HIP) qui vient en aide aux victimes de crimes violents (****).

Dans les années 90, sa passion pour le blues l'emporte même s'il continue d'enregistrer des disques de jazz (**). Il tourne avec le groupe Stanley Clark and Friends (Stanley Clark, Billy Cobham, Najee) (***). Autre grand moment des 90s, il enregistre un disque avec son « rival » Lee Ritenour. En 1997, Larry Carlton remplace ce même Lee Ritenour au sein du supergroupe de jazz fusion Fourplay. Il n'a pas été contacté pour imiter Lee Ritenour, précise-t-il, mais pour apporter son jeu et son style au groupe (**).

Dans les années 2000, Larry Carlton continue d'enregistrer mais semble privilégier la scène, tournant notamment en trio avec son fils Travis à la basse et Gene Coy à la batterie. Il vit depuis 1995 dans une ferme à Franklin, Tennessee, avec son épouse Michele Pillar, chanteuse de pop chrétienne (**).

(*) Cox News Service, 24 septembre 2009
(**) St. Petersburg Times, 21 septembre 2006
(***) The San Diego Union Tribune, 10 juin 1993
(****) The Plain Dealer, 23 juin 1989


A propos de Larry Carlton :

== CD ==
Deep Into It (2001)
The Crusaders - Those Southern Knights (1976)

== Concerts ==
Larry Carlton au New Morning (2008)
Larry Carlton au Jam à Montpellier (2009)


Bookmark and Share


© Boris Plantier