KC & the Sunshine Band : revoilà les rois du disco

Samedi 5 Septembre 2015

Interview. Harry Wayne "KC" Casey est de retour avec son Sunshine Band pour un disque de reprises de chansons des années 60, Feeling You - The '60s. Le groupe s'apprête également à revenir en Europe, aux Pays-Bas dans un premier temps.


Photo Credit - A. Streiber
Photo Credit - A. Streiber
Quand est née votre vocation pour la musique ?

Déjà enfant, je disais à mes camarades de classe et à mes professeurs que j'allais devenir artiste. Je savais depuis le plus jeune âge que ma vocation était de chanter et d'écrire des chansons.

Votre musique est devenue un symbole des années 70. Comment la définiriez-vous ?

Du fait que je sois né et que j'ai grandi à Miami, j'ai passé ma jeunesse au son du Junkanoo et des rythmes venus des Caraïbes. Ces deux éléments ont donc joué un rôle important dans mon développement musical. On peut entendre cette influence sur ma musique quand j'ai commencé à composer, à enregistrer et à produire. Je n'ai jamais eu d'autre intention que de faire de la musique qui donne envie aux gens de se lever et de danser. On dirait que ça a eu un impact durable, tout particulièrement sur le son des années 70.

Miami était un endroit en vogue pour le disco dans les années 70. Quels souvenirs gardez-vous de cette période ?

Le Miami des années 70 était un endroit très excitant pour la musique mais j'étais tellement occupé à composer, à enregistrer et à produire que je n'en n'ai pas vu grand chose. Je passais mon temps en studio.

TK Records est devenu un label culte. C'était comment là-bas ?

TK Records ressemblait à une famille. Nous avions beaucoup de liberté pour expérimenter de nouveaux grooves et, en tant que producteur et compositeur, j'ai pu travailler avec de nombreux talents, par exemple avec George McCrae sur "Rock Your Baby", afin de créer des morceaux qui séduisent les gens dans le monde entier. Quand "Rock Your Baby" est devenu un hit international, j'ai su qu'il était temps pour moi de composer et d'enregistrer mes propres morceaux. J'avais déjà travaillé avec tant d'artistes de talent. Le moment était venu pour KC & the Sunshine Band de s'imposer sur le devant de la scène.

"That's the Way (I Like It)" est devenu votre signature musicale. Comment est née cette chanson ?

"That's the Way (I Like It)" était à l'origine une chanson beaucoup plus racée, un peu comme le "Love to Love You Baby" de Donna Summer. Mais j'ai décidé d'en laisser l'interprétation à l'auditeur et de laisser le "uh-huh uh-huh" dans le refrain. C'est simplement une chanson d'amour posée sur un groove qui plait encore aux gens aujourd'hui, qu'ils soient jeunes ou vieux.

KC & the Sunshine Band a progressivement disparu dans les années 80. Que s'est-il passé ?

Après la sortie de “Give It Up”, j'ai laissé tomber. J'étais usé par le business alors j'ai pris ma retraite. Heureusement, le parrain de la soul, James Brown, m'a pris à part et m'a dit que j'avais besoin de faire ce pour quoi j'étais né. Et l'animateur de talk show Arsenio Hall m'a aussi accueilli sur son plateau alors que j'étais à la retraite. J'ai alors compris que je devais revenir à ce travail que j'aimais tant.

Votre nouvel album est constitué de reprises de chansons des années 60. Comment avez-vous choisi les chansons ?

Feeling You - The '60s est un peu le journal intime de ma vie. Chaque chanson sur cet album me ramène à un souvenir particulier pour moi et je voulais partager ça avec le public. Je voulais aussi offrir de nouvelles versions de ces chansons qui ont joué un rôle tellement important pour moi quand j'étais jeune.

Quelle a été la principale difficulté rencontrée pour faire ce disque ?

Me tenir à l'écart des chansons de la Motown. Le catalogue Motown, les Supremes, les Temptatons, Marvin Gaye et les autres ont eu une influence considérable sur moi. Je ne voulais pas faire un disque qu'avec des chansons de la Motown mais qui peut résister à ces chansons ?

Reste-t-il des membres du Sunshine Band des débuts ?

Même s'il n'y a plus de membres d'origine au sein du Sunshine Band - aucun n'a participé à mes tout premiers enregistrements - je continue de travailler avec le percussionniste latin Fermin Goytisolo depuis près de 40 ans. Et puis mon groupe actuel a l'âme et le cœur du Sunshine Band original et mes fans peuvent s'en rendre compte en nous voyant jouer sur scène.

Existe-t-il une chance de vous voir sur scène en Europe, et plus particulièrement en France, dans un avenir proche ?

Absolument ! KC & the Sunshine Band sera en tête d'affiche des concerts “Let's Dance” organisés par RTL. Ces concerts sont inspirés par une émission de télévision néerlandaise du même nom. Ce sera au Ziggo Dome d'Amsterdam, les 29 et 30 octobre 2015.  http://www.letsdance.nl/

Nous espérons reprendre cette tournée en Europe en 2016 car nous recevons des messages de fans à travers toute l'Europe qui nous disent qu'il est temps de revenir en Europe après une aussi longue absence.


partagez cette conversation: Bookmark and Share


Boris Plantier