Judee Sill

Samedi 6 Février 2010

Si seul le talent comptait, cette auteur-compositrice-interprète aurait du connaître le même succès que Joni Mitchell. Hélas, le mauvais sort semble s'être abattu sur Judee Sill.


Née le 7 octobre 1944, Judee Sill grandit à Oakland (Californie). Elle commence le piano à l'âge de 3 ans. En 1952, sa vie prend un tournant dramatique lorsque son père qu'elle adore meurt soudainement. Sa mère se remarie mais le mariage bat rapidement de l'aile et Judee ne s'entend pas avec son beau-père. Elle connaît une adolescence difficile et se réfugie dans la musique, prenant des cours de piano, apprenant la guitare et le ukulélé et composant des chansons.

Après le lycée, Judee Sill se marie à un homme peu fréquentable dont elle se sépare rapidement. Le mariage est annulé. Elle étudie ensuite la musique au Valley Junior College dans la vallée de San Fernando mais accroc à la drogue, elle doit participer à des braquages de boutiques d'alcool et se prostituer pour se procurer la drogue dont elle a besoin (*). Arrêtée par la police, elle est emprisonnée durant 9 mois dans une maison de correction californienne. A sa sortie, elle achève ses études musicales puis commence sa carrière de musicienne dans un piano bar mais elle sombre dans la drogue : marijuana, LSD puis héroïne. Cela la conduit en prison. C'est à cette époque que son frère puis sa mère décèdent.

A la fin des années 60, le groupe The Turtles enregistre sa chanson « Lady-O » puis David Geffen lui signe un contrat pour enregistrer sur son label Asylum. J.D. Souther qui eu une liaison avec elle a déclaré à son sujet : "Sur le plan musical, personne n'a eu plus d'importance pour moi que Judee. Jusque-là, Jackson [Browne] était celui, parmi nous, qui avait le mieux développé ses aptitudes d'auteur-compositeur, mais quand j'ai rencontré Judee, je me suis dit : Putain, c'est notre maître à tous" (*). Après avoir tourné en première partie de Gordon Lightfoot, Van Morrison et Crosby & Nash, elle enregistre son premier album intitulé Judee Sill en 1971. Malgré de bonnes critiques, le disque ne se vend pas. Il en va de même pour son second album Heart Food sorti en 1973. Elle persévère et travaille sur un troisième album qui ne verra jamais le jour (les démos ont été rassemblées sur un disque intitulé Dreams Come True est édité en 2005).

Victime de plusieurs accidents de voiture, sa vie redevient un cauchemar. Deux opérations ne pourront la soulager de ses douleurs au dos et elle se met à prendre médicaments et drogues. Le 23 novembre 1979, elle meurt d'une overdose de cocaïne et de codéine, chez elle, à North Hollywood (*). Elle avait 35 ans. Ses amis dispersèrent ses cendres dans le Pacifique.


(*) Hotel California, les années folk rock (1965-1980)


A Propos de Judee Sill :

== CD ==
Heart Food (1973)
Judee Sill (1971)


Bookmark and Share


© Boris Plantier