Jersey Boys au Prince Edward Theatre (Londres)

Lundi 17 Août 2009

Jersey Boys est une comédie musicale qui relate avec humour et dynamisme la carrière et l'œuvre de Frankie Valli & The Four Seasons. Après Broadway, c'est au tour de Londres d'être conquis. Classic Rock Highway a assisté à la représentation du 18 juillet 2009.


Jersey Boys au Prince Edward Theatre (Londres)
Jersey Boys connaît un grand succès à Broadway comme à Londres où la comédie musicale se joue au Prince Edward Theatre. Le public afflue et les récompenses pleuvent à commencer par le prestigieux Oliver Award de la meilleure comédie musicale en 2009.

Jersey Boys relate l'histoire du groupe Frankie Valli & the Four Seasons, quatre jeunes américains d'origine italienne venus du New Jersey qui ont vendu une centaine de millions de disques dans le monde grâce à de nombreux succès dans les années 60 et 70.

L'idée directrice est simple et éculée, il s'agit d'interpréter les grands succès d'un artiste du passé, disparu ou bien trop vieux pour briller sur scène, avec pour fil conducteur un récit biographique. Comme souvent l'intrigue est donc simplifiée à l'extrême et les personnages sont très caricaturaux. Ainsi Frankie Valli, la star de cette comédie musicale, est présenté comme un jeune homme niais et crédule. Autour de lui, deux musiciens sans grands talents dont l'un est un mauvais garçon qui fait de la prison, accumule les dettes, et fréquente la mafia. Cet improbable groupe qui reprend des standards de la chanson américaine dans des petits clubs, deviendra les légendaires Four Seasons grâce à l'apport d'un quatrième élément, le compositeur surdoué Bob Gaudio, et un producteur impitoyable et efféminée Bob Crewe.

L'originalité de la comédie musicale est que les quatre personnages se succèdent pour narrer l'histoire du groupe, ce qui permet de donner le point de vue de chacun, et de donner un côté plus humain et donc plus réel aux quatre membres du groupe. D'autant que Jersey Boys n'occulte pas les nombreux problèmes rencontrés par le groupe : les bides des débuts, les dettes, les impôts impayés, les disputes, les drames personnels et familiaux... On est donc loin de la biographie idéalisée ou du conte de fées. Mais que l'on se rassure l'humour, toujours très présent, l'emporte de loin sur les coups de blues.

Quant à la musique de Frankie Valli & the Four Seasons, elle séduit toujours autant. Impossible de ne pas être ému par la belle voix de Frankie Valli et de résister aux mélodies imparables des hits enregistrés par le groupe (« Sherry », « Big Girl Don't Cry », « Walk Like a Man », « Beggin' », « Let's Hang on », « C'mon Marianne », « Workin' My Way back to You », « Rag Doll », « Who Loves You », « December 1966 (Oh what a Night) » ou par Frankie Valli en solo (« My Eyes Adore You », « Can't Take My Eyes of you) ». D'autant que le groupe les interprète avec talent dans des mises en scènes variés (dans studio d'enregistrement, sur scène, sur un plateau TV).


© Boris Plantier