Jeff Porcaro

Vendredi 8 Janvier 2010

Jeff Porcaro était le batteur du groupe Toto jusqu'à sa mort en 1992. Son jeu a influencé toute la scène rock des années 70-80 et fait de lui le batteur le plus aimé et le plus recherché de la scène californienne. On peut l'entendre sur un nombre impressionnant d''enregistrements.


Jeff Porcaro est né le 1er avril 1934 à Hartford (Connecticut). Il grandit en Californie dans une famille de musiciens. Il est le fils aîné de Joe Porcaro, un percussionniste chevronné qui a notamment joué pour Johnny Cash. Il devient batteur professionnel alors qu'il est encore au lycée dans la vallée de San Fernando. Il fait ses débuts dans l'orchestre du Sonny & Cher Show (**).

Peu de temps après, il connaît la gloire avec son groupe Toto, qu'il forme avec son frère Steve Porcaro, David Paich, Steve Lukather, Bobby Kimball et David Hungate.
L'excellent premier album de Toto, intitulé Toto, est un événement marquant dans l'histoire du rock US puisqu'il contribue à imposer le son west-coast avec les hits « Hold The line » et « Georgy Porgy ». A partir de ce moment là, Jeff Porcaro devient le batteur le plus demandé de Los Angeles. Il joue pour Boz Scaggs, Steely Dan, Michael Jackson, Elton John, Bruce Springsteen, the Bee Gees, Hall & Oates, Michael McDonald… Mais l'apogée de sa carrière, Jeff Pocaro la vit aussi avec Toto lorsque leur album Toto IV (1982) se vend par millions et rafle 7 Grammy Awards avec ses hits « Africa » et « Rosanna ».

Jeff Pocaro devait son jeu subtil à sa formation jazz, comme l'a expliqué le producteur Danny Kortchmar, qui ne tarie jamais d'éloges à son sujet : « il était le seul batteur que je connaisse qui sache jouer du rock'n'roll sans trahir ses racines de jazzman » (**). Pour John Jr Robinson, le secret de Porcaro est qu'il pouvait ressentir la chanson dans son ensemble, sa mélodie, son harmonie et pas seulement son rythme. Enfin et surtout, il aimait jouer de la musique et il aimait son métier (**).

Jeff Porcaro meurt d'une crise cardiaque le 5 août 1992. Victime d'un malaise alors qu'il travaillait dans le jardin de sa maison à Hiddden Hills, il est conduit à l'hôpital où il décède une heure plus tard (***). Selon les dires de son manager, le batteur a fait une réaction allergique à un pesticide. Une version mise en doute par la presse qui laisse entendre que la mort de Jeff Porcaro est due à la drogue, se basant pour cela sur une analyse pratiquée par le médecin légiste qui révéla la présence de cocaïne dans le corps du musicien (*). Plus de 1.500 personnes étaient présentes aux obsèques de Jeff Porcaro au Forest Lawn Memorial Park de Los Angeles. Parmi eux, de nombreux musiciens venus rendre hommage à celui qu'ils aimaient pour son talent mais surtout pour son humour et sa gentillesse (**).


(*) Billboard, 19 septembre 1992
(**) Billboard, 22 août 1992
(***) Los Angeles Daily News, 7 août 1992


Bookmark and Share


© Boris Plantier