Hitman: Forty Years Making Music, Topping Charts & Winning Grammys

Mercredi 2 Décembre 2009

Dans Hitman: Forty Years Making Music, Topping Charts & Winning Grammys, le compositeur et producteur canadien David Foster raconte sa vie et sa carrière. C'est divertissant et intéressant même si ce livre n'évoque que trop brièvement la carrière de David Foster dans les années 70-80.


Hitman: Forty Years Making Music, Topping Charts & Winning Grammys
Dans cette autobiographie, David Foster, le légendaire producteur de musique, raconte sa vie et sa carrière. Il revient sur son enfance, heureuse, sa découverte de la musique, très jeune, ses premiers groupes, son aventure ratée en Angleterre dans les années 60 puis son départ pour Los Angeles, la ville de la musique, dans laquelle il a décidé de poser ses valises au début des années 70 et qu'il n'a plus jamais quittée. David Foster raconte cette première partie de sa vie, qui ne tient que sur deux chapitres et demi, avec beaucoup d'humour et d'émotion.

Il conte ensuite assez brièvement sa carrière réussie de musicien de session qu'il met sur le compte de son sérieux (refus de toute drogue, travail dur) et ses premières rencontres avec des stars de la musique. On aurait aimé que cette partie là soit plus développée et qu'il parle plus des musiciens de session qu'il a côtoyé à ce moment là et qui ont eux aussi contribué à la création du son west-coast.

Puis il passe à sa carrière de producteur. Il narre son difficile apprentissage du métier, ses premiers échecs puis le premier triomphe avec Earth, Wind & Fire. Sa collaboration avec Maurice White semble être l'un de ses meilleurs souvenirs musicaux. Il revient aussi sur ses succès avec Chicago, des succès douloureux tant sa collaboration avec le groupe fut difficile et conflictuelle. Il faut dire que David Foster est un producteur exigeant et surtout intransigeant comme il ne manque pas de le rappeler. Malheureusement, David Foster ne s'attarde guère sur cette période qui était pourtant la plus intéressante. Il préfère développer la partie allant du début des années 90 à nos jours, une période durant laquelle il a connu ses succès les plus spectaculaires avec Natalie Cole, Whitney Houston, Barbra Streisand, Céline Dion, Andrea Bocelli, Josh Groban et Michael Bublé.

Il faut dire que David Foster semble, de toute évidence, privilégier le succès commercial au succès artistique. Comme le titre du livre l'indique, il aime rappeler combien de disques il a vendu et énumérer les récompenses et les honneurs qu'il a reçu. David Foster a du talent et du succès et il l'assume. La modestie n'est pas son point fort et on le sent très remonté contre les critiques qui méprisent son travail. Il aime aussi citer toutes les célébrités qu'il connaît et qu'il fréquente ou a fréquenté (Michael Jackson, Madonna, Luciano Pavarotti, Bill et Hillary Clinton, Oprah Winfrey…) en racontant quelques anecdotes à leur sujet. Il semble tirer une grande fierté à fréquenter de tels personnages. Il s'affiche aussi ouvertement comme un homme de réseau et explique que s'il est devenu une superstar de la musique, c'est grâce à son talent, son sérieux, son implication, son intransigeance mais aussi et surtout grâce à son entregent. Tout cela agace et joue un peu contre lui. Il est parfois difficile de le trouver sympathique. Heureusement, cet homme reconnaît qu'il n'est pas parfait lorsqu'il laisse de côté la musique pour parler de sa vie personnelle. Il évoque en vrac : sa peur des ascenseurs, ses échecs sentimentaux (trois mariages, trois divorces), ses relations parfois difficiles avec ses enfants, ou encore son plaisir d'oeuvrer pour des associations caritatives et le bien que cela lui procure.


Hitman: Forty Years Making Music, Topping Charts & Winning Grammys David Foster with Pablo F. Fenjves, Pocket Books, 2008.


Bookmark and Share


© Boris Plantier