Heaven and Hell : My Life with the Eagles

Dimanche 16 Mai 2010

L'autobiographie de Don Felder, guitariste des Eagles de 1974 à 2001, est passionnante. Le musicien y raconte sa vie avec modestie et honnêteté, nous faisant partager son bonheur mais aussi son malheur et ses angoisses. Et surtout, Felder règle ses comptes en dénonçant le mauvais comportement de Don Henley et Glenn Frey. La partie dans laquelle il relate ses dernières années avec les Eagles est d'ailleurs particulièrement stressante.


Heaven and Hell : My Life with the Eagles
La première partie du livre est logiquement consacrée à l'enfance et à l'adolescence de Don Felder dans les environs de Gainesville en Floride, un trou paumé du sud des États-Unis où vivaient des blancs miséreux qui travaillaient dans l'usine locale. Pour évoquer l'endroit Don Felder parle de La Route du tabac, le célèbre roman d'Erskine Caldwell qui décrit avec humour la misère des ploucs blancs des États du Sud. De ses années d'apprentissage, Felder retient la vie en famille, avec son père, sa mère et son grand frère modèle. Il relate surtout sa découverte de la musique, très jeune, et comment, poussé par son père, il apprend à jouer de la guitare tout seul à la maison en imitant les pionniers du rock'n'roll et les stars du blues. Don Felder semble avoir gardé un très bon souvenir de cette période même s'il vécu dans la pauvreté.

Ses sentiments quant à son adolescence sont plus contrastés, principalement parce que
sa passion monomaniaque pour la guitare lui a fait délaisser ses études au grand damne de ses parents. Son père se fâche et le bat. Sa mère et son frère veulent le remettre dans le droit chemin mais rien n'y fait. Don Felder semble ne faire qu'un avec sa guitare et est décidé à en vivre. Il travaille dans une boutique de guitares, donne des cours et joue dans des groupes dès le lycée. Don Felder était un passionné et lorsqu'il rédige ses pages plusieurs décennies après, l'excitation et la passion sont encore palpables.

Don Felder est également très fort pour nous faire partager ses déceptions et ses frustrations. Il en a eu beaucoup avant de connaître les joies de la gloire et c'est sans doute un peu pour cela qu'on le trouve si attachant. Ainsi les épisodes de l'échec de son premier groupe Flow, qui sombre dans la drogue après l'enregistrement d'un premier disque, ou son renoncement à la vie de rock star pour se marier avec celle qu'il aime à Boston sont touchants.

Vient ensuite le récit de sa vie en Californie. Alors que tous ses rêves se réalisent, on partage le bonheur total de Don Felder qui réussit à mener avec succès la vie qu'il avait toujours rêvé de mener. Il dit tout de ses joies de musiciens mais aussi de père comblé (quatre enfants). Mais comme le titre l'indique, sa vie avec les Eagles passe du paradis à l'enfer. Le paradis, c'est la musique, le bonheur de composer des chansons et de les enregistrer puis de les jouer sur scène devant les foules. L'enfer, c'est la drogue et la gloire qui transforment les hommes. Don Felder nous explique comment il s'est trahi et déçu en prenant de la drogue et en couchant avec les groupies qui s'offraient à lui à la fin des concerts. Il explique aussi comment la drogue et la gloire ont permis à la paranoïa et à la mégalomanie de gangrener le groupe. L'ambiance est alors devenue presque constamment conflictuelle. Les deux leaders du groupe, Don Henley et Glenn Frey, que l'auteur surnomme ironiquement les Dieux (the Gods), sont décrits comme des personnages tyranniques et malhonnêtes, plus intéressés par l'argent que par la musique. Glenn Frey contre lequel Don Felder semble particulièrement remonté apparaît même comme quelqu'un d'inquiétant, et l'on ne voudrait pour rien au monde le rencontrer une fois ce livre refermé. En lisant ces pages dans lesquelles Don Felder raconte son expérience au sein des Eagles, on ressent un réelle angoisse et l'éviction de Felder (Frey et Henley l'ont viré en 2001) fait de la peine mais on se sent soulagé de voir le guitariste s'éloigner d'un environnement aussi malsain.

Attention aux fans des Eagles, après avoir lu ce livre passionnant, on ne peut plus écouter la musique des Eagles de la même manière ni éprouver une quelconque sympathie pour Don Henley et Glenn Frey.


Heaven And Hell : My Life With The Eagles (1974-2001), Don Felder with Wendy Holden, Wiley, 2008.


Bookmark and Share


© Boris Plantier