Go West

Mardi 11 Février 2014

Duo pop à succès en Grande-Bretagne dans les années 80, Go West connut, au début des années 90, un grand succès international, y compris aux Etats-Unis. Après une décennie blanche, il se reforme en 2009.


Go West est un duo britannique formé par le chanteur Peter Cox et le guitariste Richard Drummie. Les deux hommes se sont rencontrés en 1974. Ils sympathisent mais à l’époque, ils ne font pas partie du même groupe. Peter Cox est un fan invétéré de musique soul alors que Richard Drummie, plus éclectique, a un faible pour la musique west-coast et des artistes tels que Steely Dan, Michael McDonald ou Kenny Loggins. Les deux hommes finissent par former un duo et ils décrochent un contrat chez Chrysalis en 1983. Leurs débuts seront fulgurants. Le premier album qui s’intitule Go West se vend à 2 millions d’exemplaires grâce aux hits « We Close Our Eyes », « Call Me », « Goodbye Girl » et « Don’t Look Down ». Le duo qui n’avait pas de véritable projet et ne s’était jamais produit en live, se retrouve à la une des magazines pour adolescents, le visage maquillé et vêtu de tenues flashy. « Les gens ne pouvaient pas nous voir en concert parce que nous n’avions pas de groupe. Nous étions un duo de compositeurs » a déclaré Peter Cox.

En revanche, les choses se compliquent pour le deuxième album. Le fait de devoir être tout le temps ensemble pour travailler et promouvoir leurs chansons met à mal les relations entre les deux hommes. En outre, le label met la pression sur le duo qui se doit de confirmer le succès du premier album. Dans ces conditions, l’échec de l’album Dancing on the Couch, sorti en 1987, n’a rien d’étonnant. « Pour le premier album, on est entré en studio et on l’a fait, c’est tout. Je pense que pour le second, on beaucoup trop cogité. On a beaucoup travaillé au lieu de simplement prendre du plaisir à le faire » a déclaré Peter Cox a posteriori. Sur cet album, on retrouve notamment la chanson « Don’t Look Down –The Sequel » qui connaîtra un petit succès aux États-Unis.

Après l’échec du deuxième album, Go West quitte Chrysalis pour EMI. La collaboration commence en 1990 avec la bande-son du film Pretty Woman. Le duo compose et interprète la chanson « King of Wishful Thinking » qui connait un énorme succès, notamment aux États-Unis, un marché sur lequel Go West n’était jamais parvenu à véritablement percer. Deux ans plus tard sort l’album Indian Summer, un disque au son plus mature sur lequel on retrouve « King of Wishful Thinking » mais aussi le hit « Faithful » et une reprise du standard west-coast de Bobby Caldwell « What You Won’t Do For Love ». Go West n’avait jamais enregistré de reprises auparavant. « Nous avions toujours été réticents à faire des reprises, et surtout des reprises de hits, parce que nous pensions qu’il était inutile d’entrer en compétition avec quelqu’un qui avait parfaitement réussi une chanson. Pour la chanson de Caldwell, cela faisait un moment qu’elle n’était plus jouée alors j’ai accepté de la faire. Je ne savais pas quel grand hit cela avait été. Si je l’avais su, j’aurais était un peu plus timoré ».

Après Indian Summer, Go West sort la compilation Aces and Kings - The Best of Go West sur laquelle on retrouve une reprise du « Track of My Tears » des Miracles puis se sépare, épuisé de nouveau par les pressions qui s’exercent sur le groupe. Richard Drummie reste en Grande-Bretagne où il fonde une famille tandis que Peter Fox s’installe aux États-Unis, d’abord à Los Angeles puis à Chicago. Il y mène une carrière solo et participe à l’émission de télé-réalité Reborn in the USA.

A la fin des années 2000, Go West profite du regain d’intérêt pour la musique des années 80 pour se reformer, donnant des concerts et enregistrant de nouveaux albums : Futurenow (2009) puis le triptyque 3D (2010, 2011, 2013). Parallèlement à cela, Peter Cox poursuit ses projets personnels, devenant même de 2009 à 2010, le chanteur du groupe Manfred Mann’s Earth Band.


Bibliographie :
Monday Messenger, 05/04/2010
Swindon Advertiser, 10/02/2009
The Advertiser, 22/05/2008
Liverpool Echo, 03/02/2006
Newsquest Media Group Newspapers, 21/04/2005
Birmingham Post, 07/04/2005
The Record, 18/12/1992
Billboard, 05/12/1992


Bookmark and Share



Boris Plantier

Nouveau commentaire :