De-Lovely

Dimanche 27 Septembre 2009

La vie de Cole Porter, formidable songwriter américain de l’âge d’or des comédies musicales. Ce dandy qui composait des succès à la chaîne pour le music hall et le cinéma ("Anything goes", "I get a kick out of you", "In the still of the night", "I’ve got you under my skin", "Night and day", "You’re the top"...), a vécu une belle histoire d’amour avec sa femme Linda Lee tout en multipliant les conquêtes masculines.


De-Lovely
La vie de Cole Porter, formidable songwriter américain de l'âge d'or des comédies musicales. Ce dandy qui composait des succès à la chaîne pour le music hall et le cinéma ("Anything goes", "I get a kick out of you", "In the still of the night", "I've got you under my skin", "Night and day", "You're the top"...), a vécu une belle histoire d'amour avec sa femme Linda Lee tout en multipliant les conquêtes masculines.

Le vieux Cole Porter voit défiler les moments clés de sa jeunesse alors que des stars actuelles de la chanson reprennent quelques uns de ses standards sur une petite scène, voilà qui est ennuyeux à mourir. Devant cette succession de numéros chantés et de scènes banales qui s'enchaînent mal, on ne peut s'empêcher de se demander ce qu'Irwin Winkler a trouvé d'intéressant à la vie de Cole Porter. Et surtout pourquoi avoir choisi cette narration décousue, sans cesse interrompue par des numéros de chant et les commentaires du vieux Cole Porter, qui instaurent une distance entre l'histoire, déjà guère passionnante, et le spectateur.

Mais que l'on se rassure la dernière demi-heure est un peu plus réussie. Le film se mue alors en drame de la vieillesse. Winkler qui avait été incapable de restituer la joie de vivre et l'insouciance du jeune Cole Porter, s'est montré plus inspiré par les dernières années du compositeur et de sa femme. On tombe en plein mélo et l'on sort de la salle avec le cafard en se disant que les chansons de Cole Porter sont bien mélancoliques.

Le grand retour de Kevin Kline, ce sera pour une autre fois même si l'acteur délivre une excellente performance. Une bonne note aussi à la toujours jolie Ashley Judd qui n'a rien non plus à se reprocher.

Mais plutôt que d'aller voir ce film, le meilleur moyen de découvrir ou de redécouvrir Cole Porter serait d'écouter ses chansons chantées par Dean Martin, Frank Sinatra, Ella Fitzgerald ou encore Liza Minnelli, des artistes qui ont su interpréter son répertoire avec swing et conviction.


De-Lovely - USA (2004) d'Irwin Winkler, avec Kevin Kline, Ashley Judd, Jonathan Pryce et les participations de Natalie Cole, Robbie Williams, Alanis Morissette, Elvis Costello, Sheryl Crow, Diana Krall, Lara Fabian.


Bookmark and Share


© Boris Plantier