David Foster

Vendredi 18 Décembre 2009

Pianiste de session puis compositeur et producteur à succès, David Foster est passé de l'univers pop/rock à la variété. Il demeure néanmoins un personnage incontournable de la scène pop/rock californienne.


Né le 1er novembre 1949 à Victoria (Canada), David Foster grandit à Vancouver Island, seul garçon d'une fratrie de sept enfants, au sein d'une famille modeste mais heureuse. Lui trouvant une bonne oreille musicale, ses parents le poussent dans cette voie et lui payent des cours de piano. David Foster se débrouille bien mais la formation classique ne le passionne pas. Il préfère le jazz ou la pop des Beatles. A sa majorité, il s'envole pour Londres avec son groupe dans l'espoir de percer mais l'aventure tourne court. Il a néanmoins l'occasion d'accompagner Chuck Berry et Bo Diddley sur scène. De retour au Canada il forme un nouveau groupe, Skylark, avec lequel il fait route vers Los Angeles pour enregistrer un album. Le groupe connaît un certain succès grâce au hit « Wildflower » (#9) en 1973 mais se sépare après l'échec d'un second album.

David Foster décide alors de rester à Los Angeles et devient un musicien de session très actif. Ce métier très lucratif lui permet de se faire un nom et de côtoyer les stars de la musique. Il se créé ainsi un réseau qui lui sera fort utile pour développer sa carrière par la suite. Mais il n'a guère le temps de s'investir dans des projets personnels et son nouveau groupe Attitudes ne parvient pas à se faire remarquer malgré deux albums produits par George Harrison.

Lassé par le métier de musicien de session et frustré de voir des producteurs aux connaissances musicales douteuses diriger des sessions d'enregistrement, il décide de tenter sa chance comme producteur. Son apprentissage du métier est difficile et ses premières productions passent inaperçues. Le succès arrive brutalement en 1978 lorsque que Maurice White lui demande de composer avec lui et de produire l'album I Am d'Earth, Wind & Fire. Ce chef d'oeuvre pop/funk se vend par millions et permet à David Foster de gagner ses premières récompenses. Il devient alors un compositeur et un producteur incontournable et le « David Foster Sound » devient omniprésent. L'une de ses réussites les plus spectaculaires fut de remettre Chicago sur les voies du succès dans les années 80 avec les albums Chicago 16, Chicago 17 et Chicago 18. Il réussit également un joli coup avec la bande originale du film St. Elmo's Fire qui connaît un grand succès et sur laquelle il interprète au piano le « Love Theme from St. Elmo's Fire » (#15).

A la fin des années 80, David Foster connaît un petit passage à vide. Il passe deux ans sans produire un seul hit et commence à douter. Il revient pourtant sur le devant de la scène au tout début des années 90 grâce au succès surprenant de l'audacieux Unforgettable de Natalie Cole puis deux ans plus tard grâce au triomphe de la bande originale du film The Bodyguard. Ces deux succès font prendre à sa carrière un virage plus pop. Il collabore avec Madonna, Michael Jackson et Barbra Streisand puis découvre Céline Dion et en fait une star internationale. Il joue de nouveau ce rôle de Pygmalion pour The Corrs, Josh Groban et Michael Bublé et connaît également un grand succès grâce à ses productions pour Andrea Bocelli.

Parallèlement à cette carrière, il se produit pour certaines occasions sur scène, au piano, et enregistre aussi parfois des albums instrumentaux comme ce Rechordings (1991) sur lequel il reprend quelques unes de ses grandes compositions.


Cette biographie a été écrite à partir de l'autobiographie de David Foster intitulée Hitman: Forty Years Making Music, Topping Charts & Winning Grammys.


A propos de David Foster :

== CD ==
Rechordings (1991)

Livre
Hitman: Forty Years Making Music, Topping Charts & Winning Grammys, de David Foster.


Bookmark and Share


© Boris Plantier