Concert Très Très Privé RTL2 à l'Olympia

Vendredi 21 Juin 2013

Le Mercredi 19 juin 2013, RTL2 organisait le dernier Concert Très Très Privé de l’année scolaire dans la salle de l’Olympia. Une vraie soirée de gala avec pas moins de cinq invités : Lou Doillon, Foals, Texas, Dido et Skip the Use.


Credit Little Shao
Credit Little Shao
RTL2, la radio au « son pop-rock », a proposé une belle soirée avec une affiche très anglo-saxonne. En effet, tous les artistes présents, qu’ils soient britanniques ou français, chantaient en anglais.

La première à entrer en scène fut Lou Doillon dont le premier album, intitulé Places, a été l’un des succès surprises de l’année. Lauréate de la Victoire de la musique de l’artiste féminine en 2013, Lou Doillon a proposé un set intimiste, entourée de trois musiciens. Au total cinq chansons : « Defiant », « Questions and Answers », « ICU », « Devil or Angel » et une version très paisible du « Should I Stay or Should I Go » des Clash. Une pop intemporelle et une voix très particulière.

Le second set fut plus violent avec le jeune groupe anglais Foals dont le troisième album studio, intitulé Holy Fire, est sorti début 2013. Le rock de Foals, aux sonorités parfois très new-wave, a un petit goût d’années 80. Peut-être pour compenser un jeu de scène un peu statique, le groupe britannique s’appuie sur des éclairages particulièrement agressifs à déconseiller aux épileptiques. Foals a interprété quatre morceaux dont les trois premiers extraits de Holy Fire, « Inhaler », « Late Night » et le très dansant « My Number ».

Le troisième et dernier set avant la pause fut pour Texas. Le groupe écossais qui fait son retour après huit années de silence avec l’album The Conversation était l’invité surprise de la soirée, remplaçant à la dernière minute les vétérans de Madness. Texas a interprété un mélange de nouvelles chansons et de succès passés. Trois extraits du dernier album « The Conversation », « Dry Your Eyes » et le très séduisant « Detroit City » et trois vieux hits « Summer Son », « Black Eyes Boy » et une version très enlevée de « I Don’t Want a Lover », la chanson qui a fait connaître le groupe.

Après une pause d’une vingtaine de minutes, le concert reprit avec Dido. La chanteuse britannique, accompagnée d‘un guitariste et d‘un percussionniste, a proposé un set acoustique reposant. Une ambiance feu de camp sur la plage, idéale pour mettre en valeur la voix magnifique de la chanteuse. Dido a bien sûr profité de l’occasion pour interpréter des chansons de son dernier album Girl Who Got Away, sorti en mars dernier. Au programme l’irrésistible « No Freedom », « Girl Who Got Away » et « End of Night ». Dido a aussi revisité son répertoire avec les classiques « Thank You », « Life for Rent » et « White Flag ».

Enfin, pour conclure cette soirée, RTL2 a eu l’excellente idée de faire appel au groupe français Skip the Use. Comme dans les feux d’artifice, on termine par le bouquet final. L’ambiance devint explosive avec une musique rock dansante survoltée et un chanteur intenable qui assurait le spectacle à lui tout seul en bondissant d‘un bout à l‘autre de la scène, survolté. « People in the Shadow », « Ghost », « Give Me Your Life », « Cup of Coffee ». Le public est en transe, la soirée ne pouvait pas mieux finir.


Bookmark and Share


Boris Plantier