Christopher Cross - Christopher Cross (1979)

Dimanche 11 Février 2007

♥♥♥♥ Des tubes à la pelle, des musiciens de rêve et une pluie de récompenses pour ce premier album sans titre, enregistré en 1979 par un jeune texan à la voix d’ange qui devint le symbole du rock californien.


Christopher Cross - Christopher Cross (1979)
Ce premier album de Christopher Cross éblouit. Rarement, un tel niveau de perfection n'a été atteint. L'auditeur est captivé de la première à la dernière note. Le son est d'une fluidité incroyable, les harmonies vocales enchantent et sont en parfaite harmonie avec les instruments et les percussions.

Le mérite en revient d'abord à Christopher Cross, seul compositeur de ce chef d'oeuvre mais aussi à Michael Omartian, producteur talentueux qui aura marqué les 80s, et qui tout mis en oeuvre pour que le disque soit parfait. On pense notamment à l'impressionnant casting de talents qui a épaulé Christopher et son groupe composé de Rob Meurer (claviers), Andy Salmon (basse) et Tommy Taylor (batterie). On retrouve en effet quelques uns des meilleurs requins de studios de la côte ouest (Larry Carlton, Lenny Castro, Chuck Findley, Jay Graydon, Victor Feldman, Jim Horn, Michael Omartian lui-même et des vraie vedettes (Don Henley, Valerie Carter, Michael McDonald, Nicolette Larson).

Impossible de ressortir des titres en particulier. Ils sont tous sublimes. Les plus connus sont les singles : « Sailing » (#1), « Ride Like the Wind » (#2), « Never Be the Same » (#15), « Say You'll Be Mine » (#20) mais des chansons comme « Poor Shirley » et son esprit très Beach Boys, « Spinning », un très beau duo avec Valerie Carter, ou « I Really Don't Know Anymore » soutiennent sans mal la comparaison.

Ce disque fut récompensé de cinq Grammy Award en 1980 dont ceux de l'album de l'année, du single de l'année (« Sailing ») et du meilleur nouvel artiste.


1 - Say You'll Be Mine
2 - I Really Don't Know Anymore
3 - Spinning
4 - Never Be the Same
5 - Poor Shirley
6 - Ride Like the Wind
7 - The Light Is On
8 - Sailing
9 - Minstrel Gigolo


Bookmark and Share


© Boris Plantier