California Dreamin’ : Le rock west coast de 1964 à 1972

Lundi 12 Mai 2014

Des Beach Boys au Grateful Dead en passant par les Eagles ou encore les Doors, on retrouve dans ce dictionnaire, écrit par Steven Jezo-Vannier, tous les artistes qui ont fait l’histoire du rock west coast dans les années 60. Un livre utile pour mieux connaître ce mouvement d’une richesse créative inédite dans l’histoire du rock, source d’inspiration, de nos jours encore, de nombreux musiciens.


California Dreamin’ : Le rock west coast de 1964 à 1972
Au début des années 60, sonnés par les Beatles et la British Invasion, les musiciens américains mettent la folk music au rancard et branchent leurs guitares. C’est une question de survie. Hors de question que la pop music leur échappe. La rébellion vient essentiellement de la côte ouest, de la Californie surtout, avec divers courants musicaux venus du rock pur et dur, de la folk, de la country et de la musique noire. On parle de surf music, de garage rock, de folk rock, de psychédélisme ou encore de country rock. Deux scènes s’imposent rapidement, celle de San Francisco avec ses hippies et leur idéologie généreuse et celle de Los Angeles, plus commerciale.

C’est cette histoire que Steven Jezo-Vannier raconte dans ce livre qui prend la forme d’un dictionnaire. On y retrouve les notices biographiques des artistes les plus connus (The Beach Boys, The Eagles, The Doobie Brothers, The Grateful Dead, The Doors, Santana, Sly & The Family Stone, The Byrds, Cher, Canned Heat, Creedence Clearwater Revival, Jefferson Airplane, The Mamas & The Papas, Linda Ronstadt, Crosby, Stills & Nash, Tower of Power…) mais aussi celles d’artistes que le public a oublié, auteurs de quelques albums voir même d’un ou deux hits seulement. On y rencontre même quelques artistes qui n’ont jamais enregistré d’album.

California Dreamin’ : Le rock west coast de 1964 à 1972 est un ouvrage très complet qui conviendra aussi bien aux fins connaisseurs qu’à ceux qui veulent découvrir la musique de cette époque.


California Dreamin’ : Le rock west coast de 1964 à 1972, Steven Jezo-Vannier, Le Mot et le Reste, 2014.


Bookmark and Share


Boris Plantier