Brass Construction au New Morning

Mardi 26 Avril 2011

Ambiance Soul Train au New Morning le vendredi 22 avril 2011 pour la venue de Brass Construction, spectaculaire groupe de funk américain à qui l’on doit « Movin’ », grand classique des dancefloors.


Brass Construction au New Morning
Groupe funk originaire de Brooklyn, Brass Construction fut l’un de ces innombrables pourvoyeurs de hits pour dancefloors à une époque où l’Amérique ne jurait plus que par le disco. Pas un groupe incontournable comme les machines à hits que furent Earth, Wind & Fire et Kool & the Gang mais un honnête groupe de funk, composé de nombreux musiciens qui unissaient leur talent pour faire danser les foules. Le public, présent en nombre pour accueillir Brass Construction au New Morning, n’était donc pas venu pour écouter des hits mais plutôt pour faire la fête. La fête commença donc dès l’extinction des feux lorsque le groupe, composé de neuf musiciens tout de noir vêtus, entra en scène en jetant au public une dizaine de casques de chantier en plastique frappé du logo du groupe.

Brass Construction joua une quinzaine de morceaux, les plus célèbres, à un public festif qui se trémoussait tout en se délectant de soli de clavinet, de lignes de basse renforcées et de cuivres, très présents puisque Brass Construction compte deux trompettistes et un saxophoniste.
Ces derniers furent particulièrement efficaces sur « Ha Cha Cha », l’un des morceaux les plus remarquables et les plus acclamés de la soirée. Les deux autres morceaux phares de ce concert furent « Get Up to Get Down », formidable invitation à la danse sur laquelle chaque musicien fut présenté et eu droit à son petit solo, et bien sûr « Movin’ », le grand classique de Brass Construction. Dans ces chansons, aucune interrogation métaphysique, il n’est question que de danse et parfois un peu d’amour. Les danseurs étaient donc particulièrement à la fête et certains montrèrent leur talent sur scène, qu’ils y soient invités ou pas. On se serait cru dans un épisode de Soul Train, la fameuse émission américaine dédiée à la musique noire qui filmait danseurs et danseuses anonymes faire leur show à l’antenne sur des musiques funk. Le spectacle était aussi offert par les musiciens, très dynamiques pour des sexagénaires. Leur jeu de scène, très rodé, a beaucoup plu. Parmi les autres morceaux joués ce soir-là citons en vrac « Get up », « What’s on your Mind », « How Do You Do (What You Do to Me) », « Changin’ », « Right Place », « Celebrate », « Can You See the Light » ou encore « L-O-V-E-U » que le groupe joua en rappel pour conclure le show.


Bookmark and Share

Boris Plantier