Alex Acuña

Vendredi 19 Février 2010

Batteur et percussionniste d'origine péruvienne, Alex Acuña accompagne les plus grands en studio et sur scène depuis les années 70.


Alex Acuña est né dans une toute petite ville péruvienne, au nord de Lima.

Il apprend d'abord le piano mais son intérêt se porte très vite sur la batterie. Son père, professeur de musique, enseigne la musique à ses six premiers fils mais Alex, le septième, apprend seul en écoutant ses frères jouer (*). A l'âge de 7 ans, il pactise avec Dieu pour devenir batteur et percussionniste professionnel. Il est entendu. Il commence à jouer dans des groupes à l'âge de 10 ans et se rend rapidement à la capitale pour y devenir professionnel. C'est là qu'il intègre l'orchestre de Perez Prado avec qui il tourne aux Etats-Unis en 1964. Mais il est passe aussi par Puerto Rico où il parfait son éducation musicale en étudiant la musique au conservatoire de San Juan (**).

En 1974, Alex Acuña s'installe à Las Vegas et accompagne Elvis Presley et Diana Ross avant de rejoindre le groupe de jazz fusion Weather Report. Il sera le batteur du groupe jusqu'en 1978, date à laquelle il s'installe à Los Angeles pour devenir musicien de session. Sa réputation n'est plus à faire et il participe à une centaine d'enregistrements par an, jouant au fil des ans avec les plus grands : Paul McCartney, Ella Fitzgerald, Whitney Houston, Madonna, Joni Mitchell, Lee Ritenour, Herbie Hancock... Il travaille pour l'industrie musicale mais enregistre aussi des jingles publicitaires et des bandes son de films pour la télévision et le cinéma. Lorsqu'on lui demande qu'elle a été son expérience de musicien la plus mémorable, il relate d'ailleurs son travail pour la bande son du film Jurassic Park, très impressionné par le talent du compositeur John Williams(**).

Il réalise aussi des projets personnels comme par exemple la formation du Alex Acuña Latin Ensemble en 1987, un groupe capable de jouer de la musique latine, sud-américaine et jazz fusion (***).

Très pieux, il ne manque jamais de remercier Dieu pour son succès. Il vit avec femme et enfants à Lake Balboa en Californie (**).


(*) Tri-City Herald, 25 septembre 2009
(**) Daytona Beach News Journal, 30 avril 2009
(***) The San Diego Union Tribune, 29 mai 1987


Bookmark and Share

© Boris Plantier