Alessi Brothers au Bus Palladium ( Paris)

Lundi 23 Avril 2007

Qui eut cru qu’un jour, les Alessi Brothers donneraient un concert à Paris ? C’est pourtant ce qui s’est produit vendredi 20 avril 2007 au Bus Palladium, devenu pour une soirée (et quelle merveilleuse soirée !) le temple de la musique west-coast.


Alessi Brothers au Bus Palladium ( Paris)
Le Bus Palladium est un club mythique de la nuit parisienne, surtout connu pour ses fêtes disco. Mais ce soir-là, le lieu était dédié à la musique west-coast grâce à WWL Productions. Les connaisseurs étaient venus en nombre assister à ce concert évènement. Ils n'ont pas eu à le regretter car Alessi les a régalés.

Les frères jumeaux, Billy et Bobby Alessi sont toujours aussi fringants et ont gardé un petit côté juvénile malgré les années passées. Très amicaux et heureux de partager leur musique avec le public parisien, ils ont délivré une interprétation juste et parfaitement maîtrisée, à la hauteur de leurs enregistrements studio. Leur voix n'ont guère changé, notamment celle de Billy toujours aussi émouvante. Et le groupe nous a régalé avec ses chansons, issues du nouvel album, le très réussi Just Like That (« Livin' With A Broken Heart », « Just Like That »), ou provenant d'albums plus anciens (« Will You Be There », « Phonecall », « What A Way To Go », « Joanna », « Avalon », « Forever », l'instrumental « Mandolin » joué à la mandoline par Bobby, « Under Blue Sky », « Sad Songs », « Seabird », « Across The Ocean » et bien sûr le standard « Oh Lori » qui a provoqué l'engouement du public).

On connaissait les frères Alessi pour leur talent de compositeurs et d'interprètes, mais on ignorait qu'ils étaient des musiciens de scène hors pair. Il faut dire que Billy (synthé) et Bobby (guitare) étaient accompagnés par un excellent groupe d'amis hollandais, composé d'un batteur, d'un claviériste, d'un guitariste et d'une chanteuse. Ces deux derniers étaient loin d'être de simples accompagnateurs, puisque ce couple, sur scène mais aussi à la ville, a interprété plusieurs de ses compositions durant le show. Erwin van Ligten, le guitariste a chanté un reggae très entraînant et joué à la guitare électrique « Sunrise », un instrumental planant à la Pat Metheny. Quant à Julya LoKo, charmante chanteuse d'origine asiatique, elle a subjugué l'assistance par sa voix puissante, à mi-chemin entre Aretha Franlkin et Ann Wilson, et son interprétation émouvante sur trois chansons « I Was So Sure I Could Never Love Again », « Soulmates For Life » et le dynamique « Love Is A Good Thing » en rappel. On se dit que le couple a apporté autant à Alessi que Stevie Nicks et Lindsay Buckingham ont apporté à Fleetwood Mac en leur temps. Une vraie regénérescence. On espère que ces musiciens collaboreront encore ensemble par la suite rien que pour le plaisir de réentendre Bobby Alessi et Julya Loko chanter en duo « What a Way To Go », assurément le moment le plus émouvant de la soirée.

Richard Benhaim qui organisait le concert a laissé entendre en introduisant le groupe sur scène, qu'Alessi reviendrait à Paris et l'on attend déjà cet évènement avec la plus grande impatience.


Bookmark and Share


© Boris Plantier